Les objets connectés tiennent salon à Lyon au SIdO les 7 & 8 avril 2015

150 exposants, 3000 visiteurs attendus, des conférences organisées avec des experts de talent français et internationaux, un showroom Technos et Usages… La première édition de SIdO à Lyon sera LE grand rendez-vous des acteurs de l’Internet des Objets en France.

Bon allez on ne va pas se mentir : au risque de frôler l’overdose, le sujet chaud et incontournable du moment ce sont les objets connectés, en acronyme anglais, IoT (Internet of Things). Selon le Gartner Group, le marché de l’IdO devrait peser 1,900 milliards de dollars et représenter environ 25 milliards d’objets connectés à travers le monde, à l’horizon 2020.

Et à tout sujet chaud ses salons, évènements, conférences et ateliers. C’est l’objet du SIdO, première grande manifestation du genre, qui se tiendra à Lyon les 7 et 8 avril prochains à la Cité Internationale.

(Communiqué de presse)

150 exposants, 3000 visiteurs attendus, des conférences organisées avec des experts de talent français et internationaux, un showroom Technos et Usages… La première édition de SIdO au coeur de Rhône-Alpes, l’une des régions les plus innovantes d’Europe, s’annonce comme LE grand rendez-vous des acteurs de l’Internet des Objets en France (IdO).

Soutenir l’innovation et favoriser le rapprochement des acteurs

SIdO a pour ambition de fédérer l’écosystème de l’IdO (Internet des Objets) en France et en Europe. Un rendez-vous où industriels, fournisseurs de technologies, acteurs du numérique, laboratoires de recherche, entrepreneurs, startups, investisseurs, designers, collectivités et médias vont se retrouver pour explorer et faire de l’Internet des Objets, la nouvelle économie.

A travers un espace de co-working, les sessions d’intelligence collective SIdO veut décloisonner les univers, stimuler les innovations et la co-création. Les participants pourront expérimenter la fabrication collaborative au coeur du Fab Lab « Objets connectés » et passer du concept au prototype.

SIdO proposera un programme de conférences avec des témoignages d’experts et des retours d’expériences, des rendez-vous d’affaires, des animations Business (Innovation dating, appels à idées), ainsi que des surprises connectées autour de son Showroom technologique et usages.

Avec ce programme complet, SIdO a pour vocation d’aider les entreprises, industriels ou porteurs de projets à décrypter les enjeux et les défis techniques de l’Internet des objets, à identifier les partenaires technologiques et à réussir leur transformation digitale.

En bref : SIdO event les 7 & 8 avril 2015 РCit̩ internationale de Lyon

  • un programme de conférences enjeux, prospectives et usages,
  • un cycle de workshops études de cas / solutions technologiques,
  • une exposition showroom techno et usages
  • des rendez-vous d’affaires planifiés à l’avance
  • un espace de co-working pour les start-ups
  • 150 exposants
  • 3000 visiteurs

Le site officiel du SIdO : www.sido-event.com
La page Facebook : https://www.facebook.com/sido.event
Suivre sur Twitter : https://twitter.com/SIdOevent


3 commentaires

  1. Je reconnais que beaucoup de personnes en parlent.Alors que les rayons des magasins sont remplis d’objets connectés qui ne se vendent pas.C’est vrai que c’est l’overdose!

  2. Pingback: Les objets connectés tiennent salon à Lyon au SIdO les 7 & 8 avril 2015 - TopTrackr

  3. Newsoftpclab > C’est vrai que la presse met le paquet sur les objets connectés, et ça ne sert pas toujours la cause #IoT. Mais c’est parce que comme tout ce qui est technologique, on parle beaucoup de la techno, et très peu des usages.

    Dans le fond, beaucoup d’objets connectés sont top, et ont une vraie valeur ajoutée. Mais comme tout ce qui n’existait pas il y a quelques temps, et sera la norme dans quelques années, le sujet est beaucoup moqué 🙂

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Facebook et le Safe Harbor sont-ils vraiment fiables
« Safe Harbor » : pour mieux se protéger des USA, il faut quitter Facebook !

Quand la commission européenne recommande aux utilisateurs de fermer leurs comptes Facebook pour palier à la fragilité du cadre législatif...

Fermer