Les premiers processeurs Ivy Bridge d’Intel sont là

Dans la logique du Tick de sa stratégie Tick Tock, Intel lance (enfin) officiellement une première salve de processeurs à architecture Ivy Bridge. Treize processeurs Core i5 et i7 de troisième génération annoncent ainsi la couleur.

Dans un contexte de vente de PC moribond, Intel annonce le lancement de treize processeurs quadruple cœur à architecture Ivy Bridge. Cette dernière fait suite à la génération Sandy Bridge et s’inscrit dans l’alternance Tick de la feuille de route du géant de la micro-électronique. L’architecture reste ainsi conservatrice dans ses grandes lignes mais la nouvelle génération bénéficie d’avancées technologiques notables.

intel ivy bridge1 Les premiers processeurs Ivy Bridge dIntel sont là

Une technologie « state of the art » et le (3D) MOS effect

En effet, le bond en avant se situe avant tout au niveau de la finesse de gravure. Les Ivy Bridge sont les premiers processeurs Intel à être gravés en 22 nanomètres (nm) alors que les Sandy Bridge l’étaient dans une technologie de 32 nm. Intel utilise également pour la première fois ses fameux transistors MOS « 3D »/Tri-Gate plus efficaces électriquement et consommant moins. Pour une architecture revisitée en profondeur, il faudra toutefois attendre 2013 avec les Haswell.

Selon Intel, ces deux avancées technologiques (finesse de gravure de 22 nm et MOS « 3D ») permettent à la troisième génération de processeurs Core i7 et i5 d’être 20% plus performante que la précédente avec une consommation électrique 20% plus faible.

Des Core i5 et i7 pour ordinateurs de bureau et portables

Les modèles dès à présent disponibles sont les quadruples cœurs à destination des ordinateurs de bureau principalement ainsi que trois références pour ordinateurs portables. Les modèles ULV (Ultra Low Voltage) à très faible enveloppe thermique (i.e. 17 watts) destinés aux ultrabooks ainsi que des Core i3 double coeur moins onéreux et d’autres références de Core i5 arriveront plus tard durant le printemps.

Les prix s’échelonnent de 174 à 212 dollars pour les Core i5 (versions desktops) tandis que les Core i7 affichent des tarifs oscillant entre 278 et 313 dollars (toujours pour les desktops). Quant aux trois Core i7 pour portables, leurs prix varient de 378 dollars (i7-3720QM) à 1096 dollars (i7-3920QM) avec un tarif intermédiaire à 568 dollars pour le i7-3820QM, et des enveloppes thermiques (TDP) allant de 35 à 45 watts.

Une évolution plus qu’une révolution

Pas de révolution donc au niveau de l’architecture mais une évolution de la technologie Turbo Boost (variation dynamique des fréquences des CPU et GPU) qui passe à la version 2.0 et de l’Hyper Threading (gestion des coeurs virtuels).

Il est à noter que ces processeurs (les modèles pour desktops) partagent le même socket LGA-1155 que la génération précédente. Intel lance aussi simultanément ses nouveaux chipsets 7 Series (connus sous le nom de code Panther Point) pour cartes mères. Ceux-ci sont compatibles avec l’USB 3.0, ce qui n’était pas le cas des chipsets Intel pour Sandy Bridge (Cougar Point). Et ils correspondent broche pour broche aux chipsets 6 Series (pour SB), ce qui permettra aux constructeurs de cartes mères de sortir rapidement de nouveaux produits.

La partie processeur graphique intégré profite également de l’avancée technologique. Les GPU HD 4000 sont ainsi annoncés deux fois plus performants que la génération précédente (HD 3000), tandis que les HD 2500 sont de 10 à 20% plus performants que les HD 2000 pour les tâches 3D. Les HD 4000 supportent les résolutions dites 4k et permettent de jouer aux jeux de dernière génération avec une résolution toutefois modeste.

Les Ivy Bridge essentiels à l’essor des ultrabooks

Les versions ULV à très faible enveloppe thermique pourraient permettre aux ultrabooks de prendre leur véritable essor. 75 modèles sont annoncés en 2012, et si les Sandy Bridge leurs ont « permis d’entrer sur le marché« , les Ivy Bridge leurs permettront d’êtres « vendus en masse« . Et Intel d’ajouter que les Haswell (la future génération de CPU) sera l’occasion de « réinventer l’ordinateur portable« . Tout un programme.

Pratiquement, des nouveaux ordinateurs de bureau et portables sortiront dans les semaines à venir. Il faudra patienter plus longtemps pour les ultrabooks avec Ivy Bridge. Et on peut également s’attendre à ce qu’Apple lance des nouveaux iMac,MacBook Pro et Air dans les mois à venir.

6 commentaires

  1. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui attendent les nouveaux iMac et Macbook Air, maintenant que Ivy Bridge commence à pointer le bout de son nez, Apple ne devrait plus tarder à annoncer le renouvellement de sa gamme d’ordinateurs portables et de bureau tout en un, il n’y a plus qu’à patienter encore quelques semaines à priori, puisque les rumeurs parlent d’une annonce / sortie pour le courant du mois de mai maintenant…

  2. C’est une bonne nouvelle, mais ca suit toujours une evolution a peu prés verifié jusqu’aujourdhui (mais jusqu’a quand ?) qui est le doublement de la puissance processeur tous les 18 mois.
    La ou intel peche, c’est au niveau des processeurs pour smartphone, ils sont quasi inexistant et ce marché est en pleine explosion…

  3. Pingback: Des résultats stratosphériques pour Apple

  4. Pingback: Des résultats stratosphériques pour Apple

  5. Pingback: Les processeurs Ivy Bridge pour laptops et ultrabooks sont enfin là