Les presse-citronnautes ont du talent – Episode 1 – French Dread alias Sébastien

Nos cerveaux sont-ils définitivement formatés comme des disques durs, ou y a-t-il une vie en dehors du web ?
Afin d’en avoir le coeur net, je lance une nouvelle série (on parlera de saga si ça marche ;-)) dans laquelle je vous invite, chers presse-citronnettes et presse-citronnautes, à venir dévoiler en toute simplicité vos talents, cachés ou pas.
L’idée étant de décrire en quelques mots une passion qui s’est concrétisée par des réalisations que vous pourriez montrer ici (musique, peinture, architecture, photo, mécanique, écriture, sport, ou tout autre thème parmi des centaines sans rapport direct avec le web ou l’informatique…).
Que vous ayez ou pas un blog ou un site importe peu, puisque c’est justement de votre vie en dehors du web qu’il s’agit.
Histoire de nous prouver que non, définitivement, nous ne sommes pas des no-life…

Nos cerveaux sont-ils définitivement formatés comme des disques durs, ou y a-t-il une vie en dehors du web ?
Afin d’en avoir le coeur net, je lance une nouvelle série (on parlera de saga si ça marche ;-)) dans laquelle je vous invite, chers presse-citronnettes et presse-citronnautes, à venir dévoiler en toute simplicité vos talents, cachés ou pas.
L’idée étant de décrire en quelques mots une passion qui s’est concrétisée par des réalisations que vous pourriez montrer ici (musique, peinture, architecture, photo, mécanique, écriture, sport, ou tout autre thème parmi des centaines sans rapport direct avec le web ou l’informatique…).
Que vous ayez ou pas un blog ou un site importe peu, puisque c’est justement de votre vie en dehors du web qu’il s’agit.
Histoire de nous prouver que non, définitivement, nous ne sommes pas des no-life…

C’est Sébastien Billard, dont j’avais repéré un certain talent pour la musique à l’occasion d’une autre série, qui inaugure la rubrique.

Pour Sébastien, ce sera Hip-Hop, Reggae, Dub sinon rien

Je ne sais pas si on peux parler de "talent", cette notion étant tellement subjective… Je laisse les lecteurs juger. Mais la musique assistée par ordinateur a longtemps été un de mes hobbies. Alors que je ne connais rien au solfège et ne pratique aucun instrument "réel", cette forme de composition m’a permis de produire des morceaux dans les styles que j’affectionnais : Hip-Hop, Reggae, Dub…

Une passion qui démarre au collège…

J’écoutais depuis la fin du collège du Hip-Hop. Un peu plus tard, au lycée, un ami faisait du DJing, on a d’abord bidouillé des breakbeats en "samplant" sur K7, puis nous nous sommes intéressés à la production de nos propres instrus. Le fait qu’il ait fait ensuite des études d’ingénieur du son m’a été d’une grande aide par la suite, j’ai pu apprendre comment utiliser les principaux effets, comment jouer avec les timbres…

Puis vient le frisson du premier enregistrement, la première production personnelle

Ma première réalisation est peut-être du début du lycée, je ne me souviens plus vraiment… j’avais utilisé un logiciel gratuit du genre "Magix" fourni par un magazine, un tracker 4 pistes. Assez limité, mais c’est bien pour commencer : une piste pour le beat, une pour la boucle, une pour la basse…
J’ai ensuite investi dans un logiciel meconnu, à la fois simple et puissant : Making Waves.
J’ai perdu mes plus vieux morceaux lors d’un crash du PC, mais certains extraits sont encore accessibles, grâce à archive.org :
http://web.archive.org/web/20001003103406/s.billard.free.fr/prods.html

Et maintenant alors ?

A vrai dire j’ai arreté la musique car je manque de temps, et parce que la production seul dans mon coin ne m’apportais pas grand-chose. De plus  j’arrivais à mes limites au niveau mélodique, n’ayant pas une connaissance suffisante du solfège et de l’harmonie. Je programmais plus que je ne jouais. Depuis, c’est la photo qui a pris le relais : on est plus dans l’instant au niveau de la prise de vue, et le traitement numérique de l’image exige quand même moins de temps. Ce qui est amusant c’est qu’on y retrouve des notions communes : harmonie, dynamique, gammes, grain…

Du plaisir et une éducation

Ca m’a apporté beaucoup de plaisir, et si je ne produis plus, je reste un grand consommateur de musique, de tous types (en ce moment Sigur Ros et de la musique islandaise comme Mum ou Amiina). C’est aussi une éducation : quand on apprend comment un morceau est construit, comment un son est bâti, on l’apprécie plus, un peu comme on le ferait avec un bon vin ou une oeuvre d’art. Et on fait plus attention à certains détails sonores.
Je reçois aussi de nombreuses demandes de collaborations de rappeurs qui découvrent mes instrus, que je décline car je n’ai pas le temps. Mais je rappelle que mes morceaux en MP3 sont sous licence Creative Commons : ils sont donc librement téléchargeable et il est possible de les utiliser pour maquetter, ou même sortir un morceau tant que l’utilisation n’est pas commerciale.

J’ai choisi l’extrait suivant produit par Sébastien. L’ambiance zen et répétitive (trop, diront certains, mais le but de cette rubrique n’est pas forcément de juger, plutôt de découvrir) sied bien au personnage.


French dread – Lullaby rap

Découvrir toutes les autres création musicales de Sébastien.

Vous aussi vous avez un talent, une passion, des choses à montrer, et vous souhaitez en parler et les faire découvrir ? Contactez-moi avec dans le sujet du message "talent", sans oublier d’indiquer votre adresse email, je vous recontacterai pour en parler.

13 commentaires

  1. French Dread, Hip-Hop, Reggae, Dub… Il me plait déjà ce Seb !

    J’écouterai les morceaux (dès que j’ai le temps ;)

  2. Ralala l’instru à la Queensbridge sur le site de Sebastien quel régal :)

    Je ne m’attendais pas non plus à ce genre de style musical pour Sebastien dont je surveille le blog depuis longtemps. Positivement surprit en tous cas, après le nouvel album de Common va falloir acheter celui là ;)

  3. Ca sent l’Augustus Pablo tout ça…

    En tout cas je comprend que certains t’aient sollicité pour des collaborations, musique prometteuse.

    Il faut juste oublier "Making Waves" et le substituer par des vrais instruments (comment ça trop cher ?). Ca fera tout de suite moins "loop song".

    Belle passion.

  4. je suis ( re ) venue à l’écriture de contes et poèmes après trente années d’enseignement du piano et du chant en école de musique, quinze ans d’accompagnement du mourir en unité de soisn palliatifs, et beaucoup d’amour de la vie (sourire)

  5. Salut, je voulais te contacter pour parler de mon pote Elem qui se fait connaitre dans notre région et qui a un grave talent !!! Il est dans le style rnb new jack et j’aimerais le faire découvrir donc si ça te dis, contacte moi (j’tai donné mon mail). Bonne continuation et a bientot j’espère
    amandine

Lire les articles précédents :
Et si Free devenait aussi opérateur de téléphonie mobile…

Iliad, la maison-mère de Free, s'est portée candidate à la quatrième licence de téléphonie mobile 3G.C'est plutôt une bonne nouvelle...

Fermer