Les revenus de Google Play grimpent de 67 %

Propulsés par le Japon et la Corée du Sud, les revenus de Google Play auraient connus une croissance de 67 %. Pour Apple : 15 %.

D’après un rapport de la firme Distimo qui fournit des analyses sur les résultats des boutiques d’applications, les revenus issus de Google Play auraient grimpé de 67 % en 6 mois. Dans un même temps, la croissance des revenus de l’App Store d’Apple n’a été que de 15 %.

A première vue, nous pourrions croire que ces statistiques soient dues à la grosse part de marché détenue par Android (OS le plus utilisé au monde devant iOS). Mais détrompez-vous : l’App Store est, pour le moment, le plus important store d’appli en terme de revenu, engrangeant encore plus du double par rapport au Google Play.

Selon une firme concurrente de Distimo nommée Annie, l’App Store a gagné 2.6 fois plus d’argent que Google Play lors du précédent trimestre. Il est à noter que les deux firmes utilisent des stratégies différentes pour mener leurs études.

Même si Apple a les revenus les plus élevés, la croissance de ceux de Google Play est significative et exprime une tendance visible à l’échelle mondiale. Si 75 % du revenu total de ces deux stores d’applis étaient pour Apple au mois de février, cette part a été réduite à 67 % au mois de juillet.

La Corée et le Japon boostent Google Play

Il faut savoir que les Etats-Unis sont le pays qui dépense le plus d’argent en applications. Il est suivi par le Japon et la Corée du Sud. Ces deux pays asiatiques, où Android a une très importante part de marché, auraient fortement contribué à la croissance des revenus issus de Google Play.

Après les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud, ce sont le Royaume-Uni, l’Australie, l’Allemagne, le Canada, la France, la Russie et l’Italie qui dépensent le plus d’argent pour acheter des applications.

(Source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Asus abandonne Windows RT

Asus a annoncé la fin de la production de tablettes Windows RT. Le fabricant taïwanais se justifie par le faible...

Fermer