Les sites associés au piratage disparaîtront-ils tous des premières pages de Google ?

Google a annoncé de nouvelles mesures limitant le référencement des sites associés au piratage. Il reste à savoir quel impact cela va avoir.

Google

Faudra-t-il bientôt utiliser un autre moteur de recherche pour trouver facilement des contenus piratés ? Nous le saurons la semaine prochaine.

En tout cas, c’est ce que suggère une publication de blog de la firme de Mountain View qui a annoncé de nouvelles modifications pour l’algorithme de son moteur de recherche, dont le but est de rendre les sites pirates moins visibles. Il faut savoir qu’en plus cacher des pages à cause des requêtes DMCA (Digital Millennium Copyright Act), Google pénalise aussi les sites associés au piratage.

En effet, depuis 2012, Google utilise un signal qui lui permet de déterminer le niveau d’association au piratage d’un site web : le nombre de requêtes DMCA valide dont le site a fait l’objet (sachant qu’une requête concerne une page et non un site entier).

En quelques sortes, le signal permet à l’algorithme de Google de déterminer comment un tel ou tel site doit être pénalisé. Mais apparemment, ces mesures ne sont pas suffisantes pour encourager les utilisateurs à se tourner vers les sources de contenus légales. Ainsi, Google a décidé d’améliorer la « rétrogradation » des sites pirates.

Bien entendu, Google reste vague concernant ce qui va se passer. Néanmoins, celui-ci affirme que le signal a été affiné pour que celui-ci affecte de manière visible le référencement de certains des sites les plus populaires. Cette mise à jour sera déployée dans le monde à partir de la semaine prochaine.

Google autocomplete sera aussi un peu plus pro-copyright

En plus de cette modification de l’algorithme qui donne les résultats de recherche, Google va aussi intervenir au niveau d’autocomplete, la fonctionnalité du moteur de recherche qui essaie de prédire la requête que vous allez saisir. Google aurait commencé à « rétrograder les prédictions de saisie semi-automatique qui revoient à des résultats avec beaucoup site rétrogradés (côté référencement) à cause de la DMCA ».

D’un autre côté, Google propose des formats publicitaires qui mettent en avant les offres légales (film et musique).

(Source)


12 commentaires

  1. Pingback: SEO : Google va de nouveau rétrograder l...

  2. Richesse morale on

    Le seul inconvénient avec Google, c’est qu’il fait trop confiance à son algo. Souvent, ce dernier émet des erreurs dans le calcul algorithmique et sanctionne des sites qui n’ont rien à voir avec ce qu’il interdit en termes de seo et d’illégalité.

    Bref, espérons que des sites sérieux et régulés ne soient pas victimes de cette nouvelle MAJ

  3. Pingback: Actu Google 1 | Pearltrees

  4. Pingback: Les sites associés au piratage dispara&i...

  5. Google ne cesse d’évoluer et veut vraiment jouer son rôle de gendarme du web. Pour ma part, le fait que le géant décide de rétrograder les sites pirates n’est pas une si mauvaise idée que cela. D’un autre côté, faut-il toujours se fier à la pertinence de son algorithme? Il est vrai que beaucoup d’experts ont travaillé dessus mais il arrive aussi que l’algorithme sanctionne des pages ou des sites qui n’ont rien fait. Bref, c’est une idée intéressante mais il faudrait peut-être voir sa pertinence quelques temps après son lancement. D’ailleurs, si Google a décidé de le déployer, que pouvons-nous faire?

  6. Salut,

    Personnellement, le premier risque que prend Google de faire ça, c’est tout simplement de rétrograder des sites qui n’auront tout simplement rien à voir avec le piratage. Les erreurs arrivent toujours …

    De plus, la seconde chose que j’aimerais souligner, c’est le fait que personnellement, je suis totalement contre la censure du web, même pour les contenus piratés. Je pense qu’il faut laisser le web libre, et entreprendre d’autres méthodes pour venir à bout du piratage.

    M’enfin, ça reste mon point de vu.

    A bientôt,
    Hugo.

  7. Pingback: Google pénalise les sites pirates. Et alors ?

  8. Pour ma part, cette démarche de Google mérite d’être vraiment encouragée. La perte de position des sites pirates permet au moins de limiter la visibilité des sites pirates les moins connus car il ne faut pas aussi se voiler la face, les sites pirates très connus même s’ils ne sont plus dans les premières pages de Google ne disparaîtront pas vraiment. Les internautes qui les connaissent viendront directement sur leur site.

  9. Avec cette démarche, il est peut être possible que les sites pirates ne seront plus présent dans les premières pages des résultats. Cependant, cela ne va pas pour autant les faire disparaître puisque les utilisateurs qui les connaissent savent déjà où il faut aller. il est même possible que le fait qu’ils n’y soient pas dans les premières pages des résultats que les utilisateurs vont plus en parler. Quoi qu’il en soit, l’idée de Google est intéressante si elle pénalise vraiment les sites pirates.

  10. Que ces sites pirates ne soient plus dans les premières pages de Google fera certainement plaisir aux artistes et aux maisons de production. Malheureusement, quand les internautes cherchent vraiment quelque chose de précis, ils sont prêts à aller au-delà des premières pages pour cela, de demander conseils auprès des internautes dans les forums, sur les réseaux sociaux,, etc. Ceci ne veut pas dire que la pénalisation de Google de ces sites est inutiles, loin de là. Cela permet de ralentir leur succès, de réduire leur visibilité et d’impacter négativement ne serait-ce qu’un peu au trafic de ces sites pirates.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
surge-700x470
Une montre connectée pour Fitbit ?

Fitbit n’a pas fini de nous étonner.

Fermer