Alors que Facebook et Twitter offrent cette possibilité depuis déjà quelques années, voilà que l’équipe derrière Google+ s’est enfin décidé à faire le pas en préparant la gestion d’URLs personnalisées pour leur réseau social.

Alors que Facebook et Twitter offrent cette possibilité depuis déjà quelques années, voilà que l’équipe derrière Google+ s’est enfin décidé à faire le pas en préparant la gestion d’URLs personnalisées pour leur réseau social.

Il faut bien avouer que jusque là les URLs des profils Google+ n’avaient rien de bien sexy, se présentant plus comme une véritable orgie de chiffres (plus d’une vingtaine au total !) qu’un moyen d’accès simple à nos profils… Quelques services tierces avaient d’ailleurs vu le jour à l’occasion, comme gplus.to, permettant aux intéressés de s’approprier une URL perso sous la forme plus simple de gplus.to/[VotreNomOuPseudo].

follow me on g+ Les URLs personnalisées arrivent (timidement) sur Google+

Comme le souligne Saurabh Sharma, chef de produit chez Google, quelques célébrités et compagnies — des comptes vérifiés donc — sont les premières pour le moment à profiter de cette petite mise à jour appréciable, mais celle-ci pourrait bien s’étendre à un plus grand nombre d’utilisateurs (reste à voir combien !). On retrouve parmi ces dernières des personnalités comme David Beckham, Britney Spears, mais aussi des marques telles que Toyota, Hugo Boss ou encore Ubisoft.

Leur URL Google+ est donc désormais bien plus clean, je vous laisse juges face à celle qu’arbore désormais le profil du célèbre footballeur anglais, plus récemment pilote de bateau sur la Tamise  : https://plus.google.com/+davidbeckham.

Ne reste plus qu’à espérer que la firme de Mountain View soit prête à étendre l’utilisation de ce genre d’URLs a plus d’utilisateurs que ceux ayant leur compte vérifié — l’évaluation de ces derniers n’a d’ailleurs jamais vraiment été très claire.

En attendant, n’hésitez pas à me suivre : https://plus.google.com/109013459002623911739 icon wink Les URLs personnalisées arrivent (timidement) sur Google+

(Source / image d’illustration)