Les vieux arrivent petit à petit sur Snapchat

Vos parents arrivent sur Snapchat.

Snapchat

Vous souvenez-vous de l’époque où Facebook était cool ? Où votre statut de rageux sur vos conditions de travail n’était pas susceptible d’être vu par votre patron ? Où votre coup de gueule après une rupture n’était pas susceptible d’être vu par votre mère ?

Aujourd’hui, les ados vivent à peu près la même chose sur Snapchat. En effet, outre le fait que le réseau social d’Evan Spiegel permet de publier des messages éphémères, il a aussi l’avantage de ne pas être trop utilisé par les vieux. Comme Snapchat n’est pas coté en bourse, il n’a pas les mêmes obligations que Facebook et Twitter de révéler certaines statistiques. Néanmoins, selon des indiscrétions, le réseau social compterait à ce jour 150 millions d’utilisateurs, pour les plupart des «  jeunes ». Mais, aux Etats-Unis, les « vieux » arrivent et la tendance pourrait s’exporter partout ailleurs dans le monde, si ce n’est déjà le cas.

Dans un article, le Wall Street Journal relaye une étude de comScore. Et celle-ci indique qu’aujourd’hui, 14 % des utilisateurs de smartphones âgés de plus de 35 ans aux Etats-Unis sont sur Snapchat. Or, cette part n’était encore que de 2 % il y a trois ans.

En tout cas, il n’est plus rare sur Twitter de voir des personnes évoquer (se plaindre de) leurs parents qui arrivent sur Snapchat ou qui s’y intéressent de plus en plus.

Après, il faut savoir que l’un des obstacles qui empêchent une invasion de parents sur l’un des derniers réseaux sociaux cool, c’est sa complexité. Cependant, il est à noter que si Snapchat souhaite grandir, il a peut-être intérêt à sacrifier ce côté cool afin de devenir un réseau social plus mainstream comme Facebook.

(Source)


Un commentaire

  1. Il serait aussi intéressant de réflechir à de possibles stratégies d’entreprise sur Snapshat ou comment Snapchat permettrait aux entreprises de personnaliser leur CM, non ?
    Assez peu de marques françaises y sont aujourd’hui. Aux US cela commence à se démocratiser…

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
tesla autopilot
Accident mortel d’une Tesla en auto-pilot : et si le responsable se situait entre le volant et le siège ?

Le mode auto-pilot de la Tesla Model S aurait fait sa première victime. Mais la réalité est-elle aussi simpliste ?...

Fermer