Les voitures automatiques de Google arpentent désormais les rues [Vidéo]

Quelques mois plus tard, les voitures automatiques de Google font à nouveau parler d’elles. Elles ont enfin été testées dans un environnement urbain et semblent plus prometteuses que jamais.

Google continue de croire en son projet fou : créer des voitures totalement automatisées capables de se déplacer sans pilote. En octobre dernier, le géant américain annonçait déjà des résultats très positifs en déclarant que ses véhicules conduisaient mieux que des pilotes professionnels. Mais aujourd’hui, qu’en est-il ? Eh bien les choses semblent avoir réellement progressé depuis l’année dernière si l’on en croit une publication de Google sur son blog officiel.

Des voitures automatiques à Moutain View

Tout d’abord, les voitures automatiques de Google ont marqué une véritable progression en arpentant les rues de Moutain View, Californie, la ville du géant américain. Jusqu’alors, les véhicules s’étaient seulement frotté à des grandes routes bien moins dangereuses qu’une ville où circulent voitures, piétons, vélos… Afin de proposer des systèmes sécurisés, car c’est bien là le point le plus important de ces voitures automatiques, Google a amélioré ses détecteurs pour que ceux-ci puissent considérer des centaines d’objets simultanément. Le géant américain explique que les situations que nous connaissons en ville et qui nous semblent aléatoires ne le sont en fait pas et qu’il est possible, grâce à des algorithmes, de prédire tout danger, tout comportement, si l’on essaie de considérer toutes les situations possibles. Par exemple, les voitures de Google devront, à un carrefour, prévoir le fait qu’une voiture va s’arrêter au feu rouge ou va le griller.

GoogleCarStreet 549x300 Les voitures automatiques de Google arpentent désormais les rues [Vidéo]

Over 700.000 miles

Bien évidemment, même si Google annonce de réels progrès pour sa technologie, elle reste encore loin d’une diffusion grand public. De nombreux problèmes de sécurité sont encore à considérer avant que l’on puisse fournir un système ‘infaillible’ – sur le papier du moins. Aujourd’hui, les voitures automatisées de Google ont parcouru plus de 700.000 miles (1 126 540 km), soit 28 fois le tour de la terre. Les tests continuent donc d’avancer dans la bonne voie et l’on constate que le travail nécessaire pour parvenir à fournir des appareils sécurisés semble réellement titanesque. Google espère maintenant pourvoir tester ses machines dans d’autres villes que Moutain View. Il reste encore de nombreuses choses à considérer comme les codes de la route qui peuvent varier selon le pays.

Voici une vidéo qui résume l’avancée du projet :

 

(source)

5 commentaires

  1. 700.000 miles (11 265 408 km) => attention aux math 1 miles = 1.609km soit 1 126 300 environ

  2. oui c’est bien
    par contre, je vois mal un conducteur francais derriere une google : la google car attend qu’il y ait aucune voiture sur les voies ferrées en meme temps qu’elle, ca risque de durer longtemps en période de pointe.
    du coup, c’est toute la file des voitures derriere la google car qui va subir un algorithme « prudent » (à raison). DU coup, dans certains pays ou selon certains niveaux de patience, voir une voiture qui ralentit bcp (cycliste, voiture garée sur le bas coté) risque d’engendrer des comportements dangereux de la part des voitures derrieres, excédées

  3. Il est interdit aujourd’hui de construire des passages à niveaux. Toutes les nouvelles lignes de chemin de fer ou les routes sont en pont ou en tunnel pour croiser des rails.

    Pour les voitures impatientes derrières, je pense que si le nombre de google cars augmente dans le traffic, cela pourra avoir un effet vertueux.

    Je me demande également si le « klaxon » est géré. Quand on apprends le code de la route, on nous dit qu’il faut klaxonner pour signaler notre présence si par exemple on voit un ballon de football traverser la rue (car y’a un enfant qui court derrière en général.) C’est le genre de situation qui pourrait être amusant à détecter (pour ma part, j’ai jamais vu un ballon de foot me passer devant les roues, ce serait plutôt un lapin et en général, ça sert à rien de klaxonner dans ce cas :-) ….)

  4. Valentin on

    @Axel : Il est formellement interdit de klaxonner en ville sauf cas exceptionnel, si un ballon traverse la route il suffit de s’arrêter ou de ralentir. Un enfant ne comprendra pas la signification du coup de Klaxonne…
    Ce n’est pas au autres de vous céder le passage mais bien à VOUS de partager la route !

Et si vous mettiez votre grain de sel ?

Lire les articles précédents :
appels-video-skype
Skype passe au gratuit pour les appels vidéos de groupe

Et c'est évidemment une très bonne nouvelle pour tous ceux qui utilisent la solution au quotidien, et dans un cadre...

Fermer