L’Esport est en train de se transformer en machine à cash

Le marché pourrait générer 800 millions de dollars en 2019, rien qu’en sponsoring et en publicités.

Jeu vidéo manette pixabay

Depuis un moment, on ne cesse de parler de l’esport et pour cause, son audience n’arrête pas de grandir. Et par ailleurs, selon une étude, les revenus générés par cette nouvelle forme de divertissement vont aussi exploser dans les prochaines années.

Cela est basé sur les analyses de l’entreprise Newzoo, qui s’est dédiée aux marchés des jeux vidéo et des mobiles. Selon celle-ci, en effet, les marques vont investir 325 millions de dollars dans l’eSport cette année. 128 millions de dollars seront utilisés pour faire du sponsoring et 197 millions de dollars pour placer des publicités sur les vidéos d’esport. « Cela correspond à une hausse de 49 % et la croissance va se poursuivre au fur et à mesure que d’autres marques feront leur entrée », explique le cabinet. Et en 2019, ce montant pourrait atteindre les 800 millions de dollars. De plus, il est à noter que ces revenus n’incluent pas encore les droits de diffusion payés par les médias.

Mais pourquoi les marques s’intéressent-elle autant à ce divertissement ? Le rapport publié par Newzoo indique que plus de la moitié des fans d’Esports sont des jeunes de la génération Y, âgés de 21 à 35 ans. Cette groupe démographique serait la préférée des marques.

(Source)

Un commentaire

  1. Kespa junoir on

    comparez à ce qui a été fait au football ce n’est rien du tout.
    De plus, l’Esport a jusqu’à maintenant eu que 15 – 20 cas de dopages ou de triche.
    En Chine et Corée du sud, les éditeurs de jeu esports ont une obligation de signer une charte dont une règle dit ceci
     » l’éditeur ne doit en aucun moment avoir de lien directe ou indirecte avec des entreprises de pari sportifs quelques soit. »

    Sur dix ans, les autres sports professionnel ont eut au minima plus 350 cas de dopages ou triches en Esport la triche est minime car directement trouver et toutes les grandes compétitions on maintenant des contrôles antidopage.

    Quand un grand nombre de personnes voient l’Esport ce développer, ils font tous allons les insulter « C’est pas du sport » « ils prennent l’argent du foot » ….
    Rudy Salles Député des Alpes-Maritimes et Jérôme Durain Sénateur de Saône-et-Loire
    ont fait un rapport et on regarder objectivement l’esport le voici :
    http://www.economie.gouv.fr/fi.....rs2016.pdf

    Pour ma part en 2000, j’ai aider à la création des statuts de la KeSPA (Korean e-Sports Association) on avait avec nous des directeurs d’autres fédérations sportives et personnes ne c’est hurler dessus et ça été créer sans heurt ni manifestation. : (

Répondre

Lire les articles précédents :
pokemon go
Le développeur d’Ingress donne un premier aperçu de Pokémon Go

Le jeu qui vous permettra de chasser des Pokémons dans le monde réel.

Fermer