L’Etat pourrait investir dans Dailymotion

Quand Dailymotion décide de céder une partie de son capital pour s’étendre à l’étranger, Yahoo! saute sur l’occasion. Mais l’État français ne l’entend pas de cette oreille.

Jusqu’en 2011, l’État possédait une partie du capital de Dailymotion (grâce au Fond Stratégique d’Investissement). Aujourd’hui retiré des parts de l’entreprise, le gouvernement français semble vouloir faire machine arrière. La raison : contrer Yahoo! et garder la plateforme vidéo française.

Orange, propriétaire de Dailymotion, souhaiterait étendre son service aux États-Unis et s’est donc mis en recherche d’un partenaire qui pourrait l’aider à atteindre ce but. Yahoo s’est rapidement mis sur le coup, et a proposé un rachat d’entre 75 et 100% du service. Démarche rapidement stoppée par l’intervention de l’État.

Dailymotion

« Dailymotion est une des rares sociétés de contenus que la France ait réussi à faire émerger sur le Web ces dernières années, c’est une vraie perle, et qui en plus ne perd pas d’argent. Ce serait quand même dommage de la laisser filer » a confié une source proche du gouvernement à Le Monde.

Benjamin Bejbaum et Olivier Poitrey, fondateurs de Dailymotion, sont à la recherche de 50 millions d’euros pour financer leur expansion. L’État est en discussion avec le PDG d’Orange pour qu’il augmente ses investissements dans sa filiale.

La solution d’un rachat massif par Yahoo! aurait de toute manière été peu probable, Orange souhaitant trouver des actionnaires qui ne seront pas majoritaires pour garder le contrôle de Dailymotion. L’État pourrait donc être un candidat idéal pour cela, les négociations sont toujours en cours. Il semble important de conserver cette plateforme vidéo, une des rares concurrentes de Youtube, qui n’est pas déficitaire.

(source)


10 commentaires

  1. « Dailymotion est une des rares sociétés de contenus que la France ait réussi à faire émerger » sympa pour les autres. L’amateurisme de ce gouvernement frôle une fois de plus le ridicule. Après un soutien aveugle et infondé à AppGratis, ils remettent le couvert et veulent monter au capital de dailymotion… J’en peux plus de ces idiots.

  2. Il faut arrêter la désinformation un peu.

    C’est les deux guignols Moscovici et Montebourg qui ont fait capoter la vente et c’est pas Orange qui souhaite des actionnaires minoritaires mais l’état.
    En plus de encore une fois aller mettre le nez dans des affaires qui les regardent pas, l’état envisage d’injecter des fonds pour Dailymotion via le FSN PME (400 millions d’euros) provenant tous droit… des contribuables.

  3. C’est pour faire de la spéculation ? Que peut apporter l’actionnariat de l’état à Dailymotion ? Non seulement ce n’est pas le rôle de l’état que d’investir dans les start-ups, même les grosses, mais je vois pas ce qu’il pourrait y apporter. Ni ce que les français auraient à y gagner, puisqu’il s’agit d’argent public.

  4. Pour apporter un autre avis que les 2 précédents…

    Le mot « idiot » employé à chaque fois qu’on parle d’un membre du gouvernement s’entend habituellement soit dans la bouche des gens de droite qui n’ont rien trouvés de mieux pour faire oublier leur querelle de petits chefs, soit dans celle de ceux qui sont assez naïfs pour croire et reprendre ce même vocabulaire…

    Bref, pour en revenir au sujet, il n’est absolument pas impensable que l’État puisse soutenir ce type d’entreprise. D’autres pays le font, et cela ne génère pas forcément un manichéisme à tout va. Car entre exclure toute intervention de l’état tel que cela est souhaité par les libéraux, et une intervention omniprésente, il existe une palette de nuances que l’État semble ne pas si mal gérer. Au pire. Il existe sans doute d’autres participations de l’État pouvant être débattues. Par exemple, l’État est actionnaire de Quick. Cela choque beaucoup de monde, mais dans ce genre de situation, il est toujours souhaitable de se renseigner sur les raisons initiales de ce type de participation avant d’exprimer un avis trop tranché.

    Oui, je pense qu’il est bon de conserver un site comme Dailymotion Français, ou au moins Européen. Plusieurs raisons : la première est que ce type de site pourra sans doute émerger sur d’autres services, encore inconnu aujourd’hui, et qui seront peut-être stratégiques dans l’avenir. La suivante repose sur l’application des lois françaises à ce type de site. Je sais bien que le respect de la propriété intellectuelle et des droits d’auteurs ne sensibilise pas beaucoup de monde, mais pour les rares personnes qui se sentent concernées, il est agréable de pouvoir bénéficier d’un site qui soit un minimum respectueux des droits français. Même si il est bien évidemment possible de poster ailleurs pour s’affranchir des règles. Il sera par exemple plus facile de faire sauter une vidéo prise à son insu avec une « gogole » glass sur Dailymotion.

    Des raisons, il y en a bien d’autres.

  5. « Dailymotion est une des rares sociétés de contenus que la France ait réussi à faire émerger »,steve a raison mais on peut rectifier – la France regorge de startups qui rayonnent au niveau mondial avec une impressionnante puissance de feu en matière de recherche et d’innovation.

  6. il est loin d’être illogique de garder une plate-forme française en effet.
    non seulement pour les questions de législation française appliquée à Dailymotion (pour une censure franco-française), comme le souligne Dimitri mais aussi à l’inverse si les USA dérivaient.
    Je connais assez bien l’état d’esprit des américains : liberté de parole, défiance à l’encontre de l’état fédéral, etc. Néanmoins, on n’est jamais à l’abris d’une censure pure et brutale soit venant du gouvernement, soit (et ça c’est nettement plus une spécialité des USA) par détournement de principes judiciaires au profit de sociétés privées.
    Il me semble donc important qu’on garde une plate-forme franco-française.

    Posez-vous simplement cette question : est-ce que vous accepteriez que toutes les chaines de télé françaises soient diffusées depuis les USA, donc avec obligation de se conformer aux lois américaines (y compris les J.T., émissions politiques…) ?
    A moins de croire que la vidéo sur Internet est anecdotique et qu’elle ne prendra pas de plus en plus d’importance, c’est un point à considérer sérieusement.

  7. Je préférerais que l’etat investise dans les chomeurs qui galére pour trouver du travaille.

  8. @Nolwenn : tu préfères peut-être que Dailymotion passe outre-atlantique avec sa tutelle, sa direction, ses salariés ? Un drapeau français sur cette belle plateforme garanti un siège social en France, des impôts payés en France, et des emplois en France.
    OUI à une participation de l’état.

  9. @Nolwenn : justement, pour une fois l’état agit bien en amont pour éviter des pertes d’emploi dans un domaine d’avenir, en conservant une entreprise qui marche, qui a ses salariés en France et qui y paye ses impôts.
    c’est quand même nettement plus malin que de s’épuiser à tenter de sauver quelque chose qui est au bord de la faillite et qui n’a de toute façon pas d’avenir.
    vraiment je ne vois pas ce qu’on peut critiquer : c’est la démarche normale d’un pays qui veut avoir garder ses chances pour l’avenir. on est peut-être trop habitués à ne voir que des opérations de « damage control » pour limiter un déclin qui semble inévitable. c’est vraiment un changement de mentalité positif. très positif, même.

  10. Montebourg prétendrait que la décision de bloquer le rachat par Yahoo vient de Moscovici.
    En revanche Hamon était pour la blocage.
    On se demande s’il n’y a pas des sous-gouvernements au sein même du gouvernement.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Notch sort un mini-jeu sur navigateur : Drop

Markus Persson, le développeur de Minecraft, lance Drop, un jeu gratuit sur navigateur qui mettra vos doigts à l'épreuve.

Fermer