L’État souhaite un nouveau clavier AZERTY, encore plus français…

La France est la reine pour rendre les choses simples nettement plus compliquées ! Elle vient probablement de s’en rendre compte dans le secteur de l’informatique. Elle souhaite revoir le fameux clavier AZERTY.

Vers un changement du clavier Azerty

Là où tous les pays ou presque utilisent un clavier QWERTY, la France avait souhaité faire valoir son originalité en lançant un clavier AZERTY. Seulement au fil des années, ce clavier n’est plus du tout uniforme et chaque constructeur le personnalise en fonction de ses propres contraintes, aussi bien pour les claviers physiques, que virtuels…

Le Ministère de la Culture et de la Communication veut un nouveau clavier Azerty…

Le souci qu’entraine désormais le clavier AZERTY, destiné à l’origine à faciliter le travail des français, c’est qu’il est source d’erreurs, d’incompréhensions, de pertes de temps et donc de productivité. Beaucoup de français sont aujourd’hui sauvés par les correcteurs d’orthographe, car ils sont bien incapables de faire un « œ » ou de mettre un accent sur une majuscule.

Les particuliers sont touchés, mais les entreprises ou même les administrations ne sont pas épargnées par ces problèmes de français, comme on peut le voir sur cette photo, les accents disparaissent mystérieusement en majuscule. La Délégation générale à la langue française a résumé la situation en affirmant : « il est presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France ».

Faute type d'un clavier Azerty

Le Ministère de la Culture et de la Communication a donc sollicité l’Association française de normalisation (Afnor), qui sera chargée de mettre au point une nouvelle norme pour les claviers, incluant de nombreux paramètres et de contraintes caractéristiques du français, afin que tous les constructeurs ou les développeurs fassent le changement. Ce projet devra être proposé à l’état durant l’été 2016. Le Ministère a également indiqué que ce clavier devra « permettre l’utilisation aisée non seulement du français mais aussi des différentes langues présentes sur notre territoire, que ce soit des langues régionales ou des langues étrangères ». Joli casse-tête en perspective !

Pour inciter les constructeurs à faire le pas, le rapport du Ministère précise : « la conformité des matériels à cette norme pourrait être exigée dans le cadre des marchés publics de l’administration, ce qui aurait un effet incitatif sur la demande avec des répercussions positives sur l’offre des fabricants de claviers sur le marché français ». L’intérêt d’écrire correctement est donc une première volonté du gouvernement, la seconde étant de faire gagner du temps aux français en uniformisant tous les claviers, car certaines touches ou symboles se promènent sur les claviers en fonction des marques ou des appareils, ce qui est souvent frustrant, voire insupportable…

Source

9 commentaires

  1. > ils sont bien incapables de faire un « œ » ou de mettre un accent sur une majuscule.

    Sur windows….

  2. Allez, je vais faire mon relou en étant d’accord avec rien :
    De un, le clavier azerty à été créé pour ralentir la frappe, pas pour que ce soit agréable (et inspiré du qwerty à la vas vite d’où les manque de touches accentués et de pleins d’autres trucs).
    De deux, impossible de faire un clavier qui plaît à tout le monde sinon il ne plaira à personne (c’est pas pour rien qu’aucun pays n’a le même clavier).
    De trois, le clavier français avec tous les caractères européen accessible et fait pour rendre la frappe la plus agréable et rapide possible existe déjà et se nomme le clavier bépo.

    Voilà, arrêtez les frais la solution est déjà là.

  3. Si seulement le Bépo avait une meilleure visibilité auprès du grand public… Cette disposition permet de taper un français correct, l’apprentissage est un peu long car il faut perdre l’habitude de l’azerty mais une fois habitué on a vraiment plus envie de s’en passer

    http://www.bepo.fr

  4. Voilà bien une mauvaise réponse à une mauvaise question. Perso sous Linux tout va très bien madame la marquise: É È À Å“ æ…
    L’AZERTY était une réponse technique à un problème mécanique des machines à écrire avec la langue française et non une lubie.
    Fut un temps où les touches mortes étaient inscrites sur les claviers.
    BEPO est une réponse bien que lui non plus ne soit pas la panacée.

  5. Pingback: Non, le clavier AZERTY ne disparaîtra pas | Presse-Citron

  6. Dire que des gens sont payés pour faire ce type de trouvailles… j’vois que nos impôts sont utilisés à bon escient.

    En toute honnêteté ce n’est pas le clavier à mettre en cause, mais plutôt ce qui se situe entre le clavier et la chaise. Si la personne ne sait pas écrire, elle apprend.

Lire les articles précédents :
Sony : prix et lancement du casque Playstation VR
PlayStation VR : le casque de réalité virtuelle de Sony pourrait être vendu à 450 euros

Deux informations cruciales qui alimentaient de nombreuses rumeurs sur le web viennent de filtrer sur le casque Playstation VR de...

Fermer