L’étude qui prouve que les notifications sur votre smartphone peuvent ruiner votre vie

On vous a toujours dit de poser votre téléphone lorsque vous avez quelque chose à faire. Cette étude ajoute qu’il faudrait aussi désactiver les notifications.

Macbook iphone instagram café pixabay

On vous dit souvent de ne pas utiliser votre téléphone au volant, en marchant ou lorsque vous exécutez une tâche qui requiert de l’attention. Mais même si vous ne touchez pas à votre mobile mais que vous entendez les notifications de celui-ci, la perte d’attention serait la même. C’est du moins ce qu’ont conclu les chercheurs l’université de l’Etat de Floride suite à une étude sur la perte d’attention que causent les notifications.

L’expérience a notamment consisté à demander aux participants de faire une tâche qui demandait de l’attention sur des ordinateurs. Et sans qu’ils ne le sachent, ils ont été divisés en trois groupes : ceux qui ont reçu des appels, ceux qui ont reçu des texto et ceux qui n’ont pas été dérangés. Les appels et les texto étaient envoyés par les chercheurs.

Et la conclusion est très intéressante. Sans surprise, ceux qui ont reçu des notifications ont fait trois fois plus de fautes que ceux qui n’en ont pas reçu. Et ceux qui ont reçu des appels (manqués) ont eu les pires scores. La conclusion est donc que même si on n’utilise pas nos mobiles mais qu’on les entend sonner, on perd déjà en concentration (c’est logique, me diriez-vous).

Par ailleurs, les chercheurs de l’université de Floride ont aussi comparé les résultats de leur étude avec ceux d’autres portant sur la perte d’attention qui résulte de l’utilisation d’un smartphone et ont trouvé qu’ils étaient les même.

Donc, en substance, même si vous ne répondez pas aux appels et même si vous ne regardez pas les notifications, les conséquences seraient les mêmes (en plus, on a maintenant aussi les smartwatch).

L’ennui, c’est qu’actuellement, nous recevons des notifications pour tout et n’importe quoi (messagerie, jeux, applis de médias et autres). Heureusement, il existe généralement des solutions pour filtrer ces notifications, à défaut de complétement faire taire son smartphone lorsqu’on réalise une tâche importante.

Sinon, la bonne nouvelle pour les utilisateurs d’Android, c’est que dans sa version M, le système d’exploitation de Google va intégrer un mode appelé « Doze ». Celui-ci semble avoir été principalement été conçu pour augmenter l’autonomie du mobile en arrêtant les applis non prioritaires qui s’exécutent en tâche de fond lorsque le téléphone n’est pas utilisé. Mais en agissant comme tel, il devrait aussi réduire de manière intelligente le nombre de notifs que l’on reçoit lorsque le mobile est posé sur une table. 

(Source)


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. Pingback: En dérangement | riendiredeplusse

  2. Évident, pour ma part smartphone dans une autre pièce… et je ne suis pas dérangé ni par les notifications ni par les ondes (:
    L’étude n’indique pas le temps nécessaire pour accomplir les tâches !

  3. Pingback: Les notifications sur les smartphones posent aussi problème

  4. C’est probablement le fait d’être dans le monde de la recherche, mais je suis toujours amusée par la réaction des gens, rarement aux articles scientifiques en eux-mêmes d’ailleurs, mais à ce qu’on leur en raconte. « Évident », « L’article je dit pas ». Bah Julien, qu’en sais-tu ?!

  5. Pingback: Le smartphone plus important que le sexe chez 22 % des mobinautes

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Apple visée par une plainte pour utilisation du mot iWatch

Une entreprise irlandaise accuse Apple d'utiliser le terme "iWatch" sur le moteur de recherche de Google.

Fermer