[LeWeb'12] Statigram, ou la réussite d’un service basé sur Instagram

Je suis le premier à dire qu’il est osé voire risqué de se baser uniquement sur un réseau social pour construire son propre service, même si certains services tiers marchent très bien… et l’exemple de Statigram en est la preuve.

Je suis le premier à dire qu’il est osé voire risqué de se baser uniquement sur un réseau social pour construire son propre service, même si certains services tiers marchent très bien… et l’exemple de Statigram en est la preuve.

Lancé en mai 2011 par le français Jerome Boudot, le service qui permet entre autres de gérer, promouvoir et surtout obtenir des statistiques de ses comptes Instagram connait un vif succès : près de 20 000 utilisateurs inscrits seulement quelques jours après son lancement et plus de 2.1 millions à l’heure actuelle, avec plus de 250 millions de pages vues par mois !

C’est un peu l’équivalent de HootSuite mais pour Instagram car il est pratiquement possible de gérer et promouvoir ses comptes directement depuis le site, et aussi d’accéder à près de 60 statistiques différentes telles que l’évolution du nombre de followers et de likes, l’historique de la perte ou le gain de followers suite à une photo et j’en passe…

En outre, le service propose une application gratuite pour Facebook permettant d’afficher ses propres photos mais aussi celles postées par les utilisateurs avec un hashtag précis dans un onglet de sa page. Les marques peuvent aussi gérer la modération des photos des utilisateurs en souscrivant à une option payante – ce que font par exemple Victoria’s Secret et les Los Angeles Lakers.

Statigram a lancé plus récemment un widget personnalisable pour afficher ses dernières photos postées que l’on peut insérer sur son site web ou son blog en reprenant purement et simplement un bout de code. Instagram ne propose qu’un badge minimaliste composé d’un logo qui redirige vers son profil.

Vous connaissez et/ou utilisez Statigram ?

Invité

[...] Je suis le premier à dire qu’il est osé de se baser uniquement sur un réseau social pour construire son propre service, même si certains services marchent très bien.  [...]

Invité
Mam'selle Scarlett
6 décembre 2012

Je suis certaine qu’ils recrutent chez Statigram.

Invité
Mam'selle Scarlett
6 décembre 2012

Des statistiques. Voilà ce qui manque par exemple aux pages perso de facebook. Connaissez-vous un moyen d’en obtenir ?

Invité
6 décembre 2012

Bonjour,

Qui a dit que les français étaient à la traîne? Voici 1 preuve supplémentaire que non et que la France a plus d’1 carte dans sa manche: 1 nombre non négligeable d’applications pour réseaux sociaux qui ont le vent en poupe sont d’origine française.
Dommage tout de même qu’ils s’exportent la plupart du temps aux Etats-Unis.

Invité

[...] Je suis le premier à dire qu’il est osé voire risqué de se baser uniquement sur un réseau social pour construire son propre service, même si certains services tiers marchent très bien… et l’exemple de Statigram en est la preuve.  [...]

Invité
6 décembre 2012

Excellent, je ne connaissais pas. J’adore le coup de la reprise d’une partie de nom, mais parfois c’est un peu trop lol…

Invité

[...] Je suis le premier à dire qu’il est osé voire risqué de se baser uniquement sur un réseau social pour construire son propre service, même si certains services tiers marchent très bien… et l’exemple de Statigram en est la preuve.  [...]

Invité
bibousiq
6 décembre 2012

A première vue, ça a l’air plutôt sympa, j’y ai jeté un coup d’œil 5 minutes pour le moment.
Seule petite critique: certes, le site est assez compréhensible mais quid d’une version française ? C’est u peu dommage qu’un site créé par un français ne propose pas notre langue (je ferais la même critique à Scoop.it que je trouve aussi excellent).

 
Lire les articles précédents :
WEBINAR Complémentarité et Echanges ERP- MES – Jeudi 13 décembre 17h par ORDINAL Software

Comment les échanges avec le MES valorisent votre investissement dans un ERP? Le MES (Manufacturing Execution System) s'est défini dès...

Fermer