Le drôle de débat autour de l’extension de nom de domaine « .sucks »

Une demande d’attribution de l’extension « .sucks » a été formulée auprès de l’ICANN. Certains ne voient pas cela d’un très bon œil.

Nous avons souvent évoqué récemment ces histoires de noms de domaines. « .paris », « .london » ou encore « .bzh » (pour la Bretagne) sont des extensions que vous devriez voir débarquer sur vos résultats de recherche Google dès cette année. Il y a également les noms génériques qui devraient arriver en renfort pour les « .net », « .jobs » et autres. Mais, le saviez-vous ? Il y a des gens qui ont déjà formulé des requêtes à  l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), qui approuve les extensions de noms de domaines, pour contrôler une extension particulière : le « .sucks ».

Sucks

Il faut dire qu’en plus de coûter une fortune (surtout si on passe aux enchères), l’appropriation d’une extension de noms de domaines est une procédure longue et fastidieuse. Alors, autant s’y prendre assez tôt.

Aux Etats-Unis, c’est l’extension « .sucks » qui fait débat. Petit rappel linguistique : en anglais, « to suck » signifie littéralement « sucer ». Mais dans le langage courant, dire que quelque chose « sucks » peut signifier que c’est nul, que ça craint ou que ça ne marche pas. En substance, une connotation négative dans tous les cas. Imaginez par exemple la polémique si quelqu’un obtenait  l’extension « .estnul » ou « cacraint »: un immense pouvoir.

Parmi ceux qui s’opposent à cette extension péjorative (car il n’est pas le seul), il y a un sénateur américain nommé Jay Rockfeller. Son souci, c’est que les entreprises qui se battent actuellement pour avoir cette extension ne soient juste intéressées par la vente des noms de domaines aux marques qui ne voudraient pas voir des sites avec « leurs noms + .suck » hors de leur contrôle. Imaginez, par exemple, ce qu’Apple ou Facebook seraient prêts à payer pour éviter cela.

Le “.sucks” fait partie des 1500 extensions que l’ICANN a proposées en 2012 et actuellement, il y a 3 entreprises qui souhaitent en avoir le contrôle.

(Source)


Un commentaire

  1. À moi le nsa.sucks! Et le microsoft.sucks! Et le windows.sucks qui redirige vers windoze.sucks! (pour rappel, Windoze peut se traduire par Windaube).

Send this to friend