LG ViewtyJ’ai eu récemment l’occasion de tester le LG Viewty KU990, mais mon emploi du temps trop chargé de ces dernières semaines ne m’avait pas permis de publier ici un compte-rendu de ce test.

lg viewty LG Viewty : comme au cinémaJ’ai eu récemment l’occasion de tester le LG Viewty KU990, mais mon emploi du temps trop chargé de ces dernières semaines ne m’avait pas permis de publier ici un compte-rendu de ce test.

Le Viewty est un téléphone mobile à la croisée des chemins : pas vraiment un smartphone au sens où il n’est pas doté d’un système d’exploitation ouvert, mais d’un OS propriétaire, plus vraiment un mobile standard, dans la mesure où il propose nombre de fonctions avancées que l’on retrouve en général sur de "vrais" smartphones (synchro Outlook, vrai navigateur web).
De plus, à l’image d’un HTC Touch, il a été – à tort à mon avis – présenté par les media (ou au moins les media internet) comme un iPhone killer, ce qui forcément ne joue pas en sa faveur.

De nombreux tests du Viewty ont déjà été publiés, aussi je ne m’attarderai pas sur ce qui a été dit à plusieurs reprises au sujet de cet appareil.
Voici quand même un rappel de ses caractéristiques principales :

- Poids : 112g
- Dimensions : 103.5 x 54.4 x 14.8 mm
- Mémoire interne : 100 Mo
- Mémoire externe : MicroSD
- Taille d’écran : 3 pouces
- Résolution d’écran : 240×400 pixels 256000 couleurs
- Ecran tactile    
- Connectivité : GSM     900 / 1800 / 1900 / GPRS, EDGE, UMTS/3G, HSDPA
- Wifi : non
- Navigateur Internet
- Appareil photo 5 megapixels avec autofocus et flash, et enregisteur Video
- Lecteur MP3
- Tuner FM

Après quelques jours d’utilisation, le Viewty laisse une impression mitigée et pourrait se voire attribuer un "élève appliqué mais peut mieux faire" dans plusieurs domaines, mais il propose une fonction unique de prise de vidéos en 120 images par secondes qui permet de faire des clips en slow-motion au rendu totalement fascinant.

L’appareil-photo
De par la résolution de son capteur et son design, le Viewty se positionne comme un photophone : il suffit de regarder sa face arrière pour constater que le mobile ressemble à s’y méprendre à un appareil-photo numérique.
L’appareil-photo est doté d’un capteur 5 mégapixels, ce qui devrait théoriquement le placer parmi le peloton de tête des "bons" capteurs, à égalité avec un Nokia N95 par exemple. D’autant que celui-ci est accompagné d’un vrai flash paramétrable avec fonction yeux rouges et d’un autofocus.
Si la qualité est à peu près au rendez-vous pour des photos en conditions optimales de luminosité (à savoir en extérieur jour), le résultat se dégrade rapidement dans d’autres conditions.
Dans ce domaine le Viewty fait moins bien qu’un Sony-Ericsson se contentant d’un capteur de seulement 2 mégapixels.

La botte secrète du Viewty : édition de photos et de vidéos… et slow-motion !
Le Viewty propose un vrai studio photo et vidéo intégré qui offre de nombreuses possibilités au moment de la capture ou après (retouche, effets…), parmi lesquelles :
- prise de vue en rafale
- outils de réalisation de vues panoramiques en collant 3 photos
- balance des bloncs
- ISO paramétrable
- ton des photos
- mode macro
- zoom
- renforcer flou ou netteté
- mosaïque
- ajout d’un cadre
- morphing
- etc…
De son côté, le "Studio de cinéma" quant à lui permet d’associer un diaporama d’images avec des effets pré-sélectionnés à la musique de votre choix.
Mais le vrai plus du Viewty se cache ailleurs, et il se cache tellement bien d’ailleurs que la plupart des tests publiés sur cet appareil sont passés à côte et n’en font pas mention : la possibilité de capturer des vidéos en 120 images/seconde en résolution 640×480 et de produire ainsi de fascinants clips au ralenti (slow-motion) d’une qualité et d’une fluidité époustouflantes.
Cette fonction inédite sur un mobile (elle ne figure même pas sur mon appareil-photo numérique) pourrait être considérée par certains comme un gadget, mais je peux vous garantir qu’une fois que vous l’aurez essayée vous serez étonné par les possibilités qu’elle offre, et notamment celle de vous retrouver pendant quelques minutes dans la peau d’un réalisateur de vidéo-clips.
La capture de scènes d’action, notamment sportives, ou de n’importe-quelle péripétie du quotidien, est véritablement transfigurée par le 120 images/seconde, donnant aux scènes un côté spectaculaire ou arty qu’on ne leur soupçonnerait pas.

Cette fonction, ainsi que les nombreuses options liées à la photo, est définitivement le petit plus qui pourrait faire pencher la balance du côté du Viewty pour l’acheteur qui hésiterait encore entre plusieurs mobiles de même catégorie.

Reste à savoir si ces indéniables qualités seront de nature à compenser une ergonomie très hasardeuse et perfectible, qui plus est mal servie par un écran tactile à la sensibilité insuffisante.
Autre très mauvais point : pour transférer les images et vidéos faites avec le Viewty sur votre PC, il faut installer le logiciel fourni, LG PC Suite. Même si l’opération s’effectue relativement rapidement, je trouve de plus en plus insupportable de devoir passer par des logiciels propriétaires et se taper à chaque fois une nouvelle installation pour une opération basique qui consiste à simplement faire glisser les contenus de son mobile sur son PC, et que le Viewty, comme de nombreux confrères, ne soit pas reconnu comme unité de stockage externe.

Qualités :
le design
le poids-plume par rapport au nombre de fonctions proposées
la compatibilité DivX
la qualité des photos en conditions de bonne luminosité
clavier virtuel AZERTY en mode paysage

Défauts :
ergonomie perfectible
manque d’intuitivité dans les menus
écran tactile pas assez sensible
accès au clavier difficile pendant un appel