L’histoire de la start-up tuée par une ligne de code est fausse

Mais elle a permis à cette start-up de faire le buzz.

Pinochio

Même si vous ne suivez pas régulièrement l’actualité techno, vous avez peut-être entendu parler de la mésaventure de l’Italien Marco Marsala qui avait raconté qu’il a tué sa start-up en validant une ligne de code.

« La nuit dernière, j’ai accidentellement lancé, sur tous mes serveurs, un script », explique-t-il dans un forum spécialisé pour demander de l’aide. Le script en question, « rm –rf », aurait supprimé tous les dossiers des clients de sa boite, qui gère plus de 1 500 sites web. Et l’info a rapidement fait le tour du monde.

Mais en vérité, il s’agissait d’un coup de marketing viral bien ficelé qui a permis, selon le patron, de faire de la publicité gratuite pour son entreprise. Comme l’explique France Info, le site La Republica a pu retrouver Marco Marsala qui vit à Gênes.

Et celui-ci assure que son entreprise ainsi que les données de ses clients vont bien. Il aurait inventé cette histoire afin de faire le buzz. Et ça a plutôt bien marché (il vous suffit de taper Marco Marsala sur Google pour vous en convaincre). Reste à savoir si sa nouvelle visibilité mondiale lui permettra d’avoir de nouveaux clients. Après, il faut noter que ce coup de com’ aurait été inspiré par un ami à qui ce type de mésaventure est réellement arrivé avant 2006 (donc ça peut arriver).

(Sources : 1 / 2 )

Un commentaire

  1. Gérard Menfroy on

    Ah, et les backups sont en options chez eux. Si je suis client chez eux, je me casse vite fait. J’aime pas ce genre d’humour à deux balles.

Répondre

Lire les articles précédents :
Facebook iPhone PIxabay Log In
Facebook teste une grosse refonte du fil d’actualité (et ça pourrait plaire aux médias)

L’information a été confirmée par un employé de Facebook.

Fermer