Licenciements en vue chez Intel

Ultra dominateur sur les marchés des microprocesseurs depuis de nombreuses années, Intel ne peut cependant échapper à la crise qui frappe le secteur des PC. Résultat, le géant de Santa Clara a annoncé son intention de se séparer de 5% de ses effectifs soit environ 5400 postes.

La crise aura donc fini par rattraper Intel, leader incontesté depuis plus de dix ans sur le marché des microprocesseurs avec près de 75% de parts marché, la firme de Santa Clara qui a creusé l’écart face à son rival AMD lors de l’arrivée des Core 2 Duo a annoncé par le biais de son porte-parole Chris Kraeuter que son nombre de salariés devrait baisser d’environ 5% d’ici la fin de l’année.

Une annonce importante qui intervient seulement quelques jours après l’annonce de ses résultats pour l’année 2013. Une année difficile pour la société qui a vu son bénéfice reculer de 13% par rapport à 2012 pour s’établir à 9,6 milliards de dollars (contre 11 milliards de dollars). Concernant son chiffre d’affaires, il est resté plutôt stable en accusant une baisse de 1% par rapport à celui de 2012.

Des chiffres qui ne sont donc pas catastrophiques mais qui obligent Intel à repenser ses orientations stratégiques.

Intel

En effet, cette baisse des résultats intervient alors que le marché du PC a connu un recul plus grave que prévu en 2013 selon IDC qui profite aux appareils mobiles. Un secteur sur lequel Intel compte pour se relancer comme en témoigne les nouveautés présentés lors du CES 2014, Intel avait profité de l’occasion pour dévoiler son nano-ordinateur Edison.

La firme a par ailleurs annoncé qu’elle espérait voir quadrupler les ventes de tablettes utilisant une architecture Intel mais il faudrait faire avec des rivaux importants tels que Qualcomm ou Samsung.

Autre marché porteur, celui des objets connectés, un secteur qui intéresse de près Intel comme on a pu le voir aux CES 2014 et qui fait suite à la création, en fin d’année, d’une division dédiée à l’internet des objets.

(Source)


Un commentaire

  1. Ce qu’il y a d’extrêmement curieux dans ce genre d’annonce c’est que des entreprises qu’on imaginerait leader de l’innovation semblent, au final, subir assez passivement les évolutions de “tout le monde“ (appareils mobiles, objets connectés) avec même un certain retard.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Nokia HERE Transit est désormais disponible sur la gamme Asha, du moins dans certains pays

Après plusieurs semaines passées en version bêta, HERE Transit est désormais disponible sur certains des terminaux de la gamme Asha.

Fermer