L’impression 3D se rapproche d’un usage grand public

Un revendeur basé au Royaume-Uni a décidé de rendre l’imprimante 3D accessible au client particulier. Cela constitue une première étape dans la démocratisation de la technologie.

Depuis le temps qu’on parle de l’impression 3D, il était temps de la voir atteindre le grand public. Bien que cette étape ne soit pas encore vraiment franchie, un cap est en train d’être passé grâce à Maplin (Royaume-Uni), premier commerçant ‘de rue’ à vendre des imprimantes 3D à ses clients. Pour une valeur de 700£ (environ 810€), les intéressés pourront s’offrir une de ces fameuses machines.

On en entend régulièrement parler, les imprimantes 3D permettent de créer une variété impressionnante d’objets. Que ce soit de simples coques de téléphone, des armes à feu, des bijoux ou encore du matériel médical comme des prothèses et des plâtres modernes, les créations engendrées par les imprimantes 3D semblent encore loin d’avoir trouvé leurs limites. Une femme de la haute couture néerlandaise, Iris van Herpen de son nom, a même imprimé une paire de chaussures assez… spéciale pour la fashion week de Paris (bon, on peut le dire, ces chausses sont franchement ignobles).

3dShoes Limpression 3D se rapproche dun usage grand public

Pour en revenir à Maplin, le détaillant espère atteindre un public de particuliers car l’impression 3D est pour l’instant plutôt tournée vers les professionnels. L’offre semble plaire au clients puisque pour l’achat de son modèle K8200 dans la boutique en ligne, vous aurez un délai d’attente de 30 jours. L’imprimante 3D n’est pas plus imposante qu’un modèle ‘classique’ à la seule différence que c’est au client de l’assembler. Autre point, les ‘cartouches’ de plastique coûtent 30£ (35€) pièce.

L’impression 3D franchit donc un nouveau cap et devient disponible pour les particuliers même si le prix relativement élevé (810€) empêchera la machine d’être accessible à toutes les bourses. Quand on voit les applications nombreuses et folles que l’on peut avoir avec de telles machines, on ne peut qu’être pressés que cette technologie se démocratise.

(source)

13 commentaires

  1. Forcément l’imprimante 3D va ouvrir un nouveau marché pour les particuliers mais le plus important est son encadrement car on n’a vu qu’on pouvait presque tout faire avec ce type d’imprimante.

  2. C’est vrai qu’il devient possible de fabriquer n’importe quel genre d’imitation avec ces engins .. »Encadrer » ce type d’imprimantes .. ? Vous pensez comme avec les laser couleurs à un système qui permette de remonter au propriétaire de l’imprimante …

  3. entre un smartphone à 700 euros et une imprimante 3D à 800 euros avec laquelle on peut imprimer pleins d’objets, pour moi il n’y a pas à hésiter

  4. @naruto, en fait il existe déjà plusieurs projets des machines permettant de recycler le plastique pour les imprimantes 3D. Comme par exemple les sacs plastiques que l’on trouve si facilement pour le moment ou d’ancien objets imprimés.

    Il y a eu un kickstarter pour l’une de ces machines il n’y a pas si longtemps. Voilà donc une façon de passer en partie a coté d’éventuelles taxes sur le plastique ;)

  5. C’est vrai que les chaussures sont assez spéciales! ahaha!
    On ne peut pas vraiment tout imprimer avec ce type de technologie, il ne faut pas abuser! Le panel est grand, il faut l’avouer mais il y a quand même des limites!
    Et puis comme il est dit dans le précédent commentaire, il y aura surement beaucoup de taxes sur le plastique!
    Merci pour cette nouvelle en tout cas!

  6. Il existe déjà des imprimantes bien moins chères ;)

    Par exemple la Morgan basée sur le projet Open Source RepRap qui vise la barre des 100€!

    Ou encore le projet africain W.Afate, qui est lui aussi Open Source.

    Et même la Buccaneer du constructeur Pirate3D vendue 350$.

  7. Merci pour l’information! L’idée est intéressante même si le prix est assez élevé (bien qu’il soit justifié). Comme plusieurs avis précédents, je me demande s’il ne faudra pas quelques réglementations, étant donné qu’il est possible de créer des armes à feu…

  8. Cette invention est incroyable !
    Même si les chaussures évoquées ne remportent pas tous les suffrages, on peut imaginer les possibilités qu’offre une telle technologie.
    Cela va permettre à de nombreux créatifs de concrétiser leurs projets et à beaucoup d’entreprise de se développer.
    Quand on y réfléchit, 810€ c’est dérisoire pour ce genre d’appareil de type industriel !
    Reste toutefois à connaitre le prix des cartouches de plastique.

  9. En France aussi on trouve des imprimante 3d à moins de 1000 €.
    Je pense notamment à la Foldarap de Emmanuel Guilloz et à émotion tech mais il faudra aussi s’assembler l’engin!

  10. Bonjour

    Pour info Maplin est un revendeur de l’imprimante K8200 fabriquée par Velleman, société belge.

    La machine est aussi disponible en préréservation chez des revendeurs français comme lextronic, conrad, gotronic.

    Cette machine constitue un boost dans la vulgarisation de l’impression 3D. Comparée à la Cube, cette machine est en kit et requiert un minimum de connaissance en électronique et informatique.

  11. Bonjour,
    Pour ceux qui souhaitent s’initier à l’imprimante 3D de chez velleman rapidement sans avoir à la monter. Vous pouvez aussi l’acheter déjà montée et testée chez comelec .

Lire les articles précédents :
Microsoft en route vers une restructuration massive ?

Microsoft pourrait bien nous présenter une restructuration importante jeudi. De nombreux employés à la tête de certains services devraient migrer...

Fermer