LinkedIn, la périlleuse conquête de la Chine

LinkedIn est désormais disponible en Chine. Mais le réseau social arrivera-t-il à fonctionner correctement face au gouvernement et à sa tendance à censurer l’Internet ?

Jeff Weiner, pdg du réseau social professionnel LinkedIn, a annoncé hier une ouverture à la Chine. Désormais, les Chinois pourront s’inscrire à leur tour sur le site pour entrer en contact avec les professionnels du monde entier. Bien évidemment, installer LinkedIn dans un pays tel que la Chine n’est pas une tâche aisée car le gouvernement est bien connu pour sa tendance à censurer l’Internet. « Étendre notre service à la Chine soulève des questions ardues, mais il est clair que la décision que nous avons prise est la bonne. » a écrit l’homme sur le site Internet de LinkedIn.

Trois promesses

Le réseau social devra se plier aux décisions du gouvernement chinois. Cependant, Jeff Weiner promet trois choses :

  • Les restrictions ne seront appliquées que si le gouvernement en fait la demande
  • LinkedIn aura une communication transparente au sujet de la manière dont les opérations sont menées en Chine, les membres du réseau seront tenus au courant.
  • Le réseau social prendre des mesures pour que les données et les droits des utilisateurs soient protégés.

linkedin-logo

Un nouveau marché

LinkedIn a tout intérêt à s’implanter en Chine, car le nombre de professionnels y est important. Cette ouverture pourrait singulièrement augmenter le nombre d’utilisateurs, 277 millions actuellement. LinkedIn espère toucher 140 millions nouveaux usagers. « Nous croyons que les individus provenant des États-Unis, de Chine et d’ailleurs bénéficieront grandement des professionnels chinois en se connectant les uns aux autres.« .

Faire mieux que les autres ?

Pour le moment, les dirigeants de LinkedIn se félicitent de leur initiative, et ils ont raison de le faire tant cette opération peut leur apporter de nouveaux utilisateurs. Cependant, on peut parier que d’ici quelques semaines/mois, on entende parler de problèmes entre le réseau social et le gouvernement chinois. Bien d’autres réseaux sociaux, Twitter ou Facebook pour ne citer qu’eux, sont toujours bloqué en Chine. Même si LinkedIn et son atout ‘professionnel’ ont réussi à franchir les frontières, la route est encore longue et semée d’embuches. Croisons les doigts.

(source)


    Nos dernières vidéos

      Un commentaire

      1. le site sera autorisé un certain temps, jusqu’à qu’une entreprise chinoise réussisse à le copier intégralement, après quoi il sera censuré.

        Technique bien rodée pour l’empire du milieu !

      Envoyer à un ami

      Lire les articles précédents :
      Facebook ferme son service mail, adieu les adresses @facebook

      Après trois années d'existence, le service mail de Facebook ferme ses portes, faute de succès. Que deviennent les adresses @facebook.com...

      Fermer