Les chiffres européens des ventes des téléphones mobiles sont tombés pour le premier trimestre 2013. Apple subit une légère baisse quand les téléphone sous Android gagnent du terrain.

IDC a récemment publié les chiffres des ventes de téléphones mobiles pour l’Europe de l’Ouest. Ceux-ci concernent le premier trimestre de 2013. Deux grandes tendances se dégagent : Apple connait une légère baisse et les mobiles sous Android semblent prendre leur envol.

En comparant le premier trimestre de cette année et celui de 2012, on constate que les parts du marché conquises par Apple subissent une baisse. Le constructeur représentait 25% des ventes il y a un an, il ne représente aujourd’hui ‘plus que’ 20%. En terme d’appareils vendus, l’iPhone passe de sept millions d’unités écoulées à 6.2.

Pendant ce temps, c’est le système d’exploitation Android qui progresse avec à sa tête le constructeur Samsung (39% à 45% des parts du marché). L’OS de Google connait une augmentation globale de ses ventes de 14% d’une année sur l’autre. Au premier trimestre de 2013, c’est 21.9 millions de téléphones sous Android qui ont été vendus, soit 69% des ventes totales.

IDC1Q2013 LiPhone baisse en Europe occidentale, Android progresse

Selon IDC « La plupart des pays de l’ouest de l’Europe ont connu une baisse en terme de ventes de smartphone qui est allée de paire avec la détérioration de l’économie. Crise qui a eu pour conséquence la baisse des revenus des consommateurs.« . Une raison qui pourrait expliquer la baisse des ventes des produits d’Apple, souvent plus chers que leurs concurrents sous Android.

Apple souffre également en Inde d’après un autre rapport d’IDC. Au premier semestre 2013, l’iPhone s’est fait malmener par les autres constructeurs et s’est fait sortir du top 5 des meilleurs ventes. Dans ce pays, 90% des ventes ont été des téléphones sous Android dont une bonne proportion est générée par les appareils bas de gamme.

Apple connait donc une légère baisse par rapport à l’année dernière en partie à cause de ses prix élevés. Alors, un smartphone un peu plus low-cost, ça détruirait l’image de marque ou ça pourrait être une alternative intelligente ?

(source)