L’iPhone en plastique ne ferait pas recette

Apple est-il condamné au haut de gamme ? C’est en tout cas ce que l’on pourrait croire si l’on se fie à une information révélée par un site chinois, qui affirme que la firme de Cupertino viendrait de diviser par deux sa production quotidienne d’iPhone 5C, celle-ci passant de 300.000 à 150.000 unités.

Apple n’a pas réagi ni communiqué officiellement sur le sujet, mais si l’information s’avère vraie, on pourrait logiquement en déduire que les commandes ne sont pas au niveau espéré, et qu’Apple est contraint de réduire la voilure afin de ne pas se trouver avec des stocks trop importants, alors que nous avons plutôt été habitués à une tendance inverse depuis des années : la rupture de stock dès le lancement d’un nouvel iPhone.

Un petit tour sur le site d’Apple France confirmerait ce qui était jusqu’à présent inédit quelques semaines après le lancement d’un nouveau modèle : l’iPhone 5C est annoncé comme disponible immédiatement, quelque soit le modèle ou la couleur.

Pas de soucis pour le 5S (plus c’est cher mieux ça se vend)

Apple peut cependant se consoler avec le 5S, qui lui semble bien parti pour connaitre le succès. La preuve ? Il n’est plus disponible sur le site Apple. Rappelons cependant que les ventes du nouvel iPhone, 5C et 5S confondus (Apple ne donne pas le détail par modèle) ont dépassé les prévisions des analystes et une fois de plus pulvérisé les records sur le premier week-end après son lancement puisqu’il s’en est écoulé 9 millions, contre 5 millions pour le lancement du 5 sur une période comparable. Des chiffres qui seraient à tempérer en fonction du nombre de pays où l’appareil est distribué, mais nous n’avons pas les éléments qui permettraient de comparer entre les deux lancements.

Une étude de Localytics tendrait toutefois à corroborer cette hypothèse, montrant que lors des premiers jours de commercialisation, il se serait vendu 3,4 iPhone 5S pour 1 iPhone 5C aux USA…

Une tendance qui tend à démontrer que le prix n’est pas vraiment un frein pour les produits Apple, y compris dans des marchés comme la Chine, auxquels il était prioritairement destiné. Il semblerait que la différence infime de prix entre un 5C et un 5S favorise ce dernier, même chez les consommateurs de pays émergents.

Cela ̩tant, de nombreux constructeurs Рet pas seulement dans la t̩l̩phonie Рdonneraient cher pour connaitre de tels probl̬mes de riche.


11 commentaires

  1. Peut être que plus simplement, les gens ne sont pas des pigeons. Pour 100 euros plus cher vous avec un Smartphone presque deux fois meilleurs, on ne change pas de téléphone toutes les semaines, l’investissement est donc plus intéressant pour un 5S…

    L’iPhone 5C aurait explosé si il y avait était nettement moins cher et cela est clair.

  2. Peut être que plus simplement, les gens ne sont pas des pigeons. Pour 100 euros plus cher vous avez un Smartphone presque deux fois meilleur, on ne change pas de téléphone toutes les semaines, l’investissement est donc plus intéressant pour un 5S…

    L’iPhone 5C aurait explosé si il y avait était nettement moins cher et cela est clair.

  3. Toute entreprise connait un jour ou l’autre le creux de la vague. C’est impossible de rester au top. A la rigueur c’est même plus difficile pour une entreprise comme Apple car ses précédents produits ont fait le buzz et maintenant ils ont l’obligation de garder la barre haute pour garder leur originalité qui leurs a été bénéfique.

  4. Cela dit, si on regarde bien ce qui différencie le haut de gamme de l’entrée ou moyenne gamme, on ne comprends plus très bien. On a l’impression que le haut de gamme se cantonne à des matériaux de coques, des gadgets dont l’exclusivité se dispute leur réel intérêt… et bien sûr un prix hautement entretenu.
    Ne serait-ce là pas une douteuse opération de communication marketing pour rassurer les actionnaires sur l’intérêt du haut de gamme (et donc d’Apple, si votre analyse est juste) ?
    D’autant qu’à comparer avec ce qui défini les gammes d’entrée au haut chez Samsung ou surtout Nokia ; Si on s’en tient au rapport fonctionnalité/qualité/pérennité on pourrait justement se demander si le haut de gamme, ou plutôt cette idée du haut de gamme à la Apple n’est pas en voie de niche et d’obsolescence.

  5. Bonjour Eric,
    Je ne comprend pas ta dernière remarque :
    « Une tendance qui tend à démontrer que le prix n’est pas vraiment un frein pour les produits Apple »
    L’écart de prix entre l’iphone 5C et 5S n’est pas si important que ça, et surtout… On trouve des produits sous android au même niveau de finition qu’un 5C (voir mieux) et bcp moins cher !

    L’iphone 5C serait dans les 400$, les ventes pourraient fortement s’en ressentir ! (voir le lancement du nexus 4 à 350€ l’année dernière qui … après ces problèmes d’approvisionnement réglé à montré que le low cost « haut de gamme » pouvait fonctionner.

  6. Pour moi, depuis le début le 5c est un produit volontairement repoussoir : très différent du 5s visuellement, il stigmatise le propriétaire (couleurs « pas sérieuses », matière « pas solide »). Pour seulement 100 balles de plus, qui refuserait l’option full metal jacket et le statut social qui va avec ? Bien joué Apple 😉

  7. « Une tendance qui tend à démontrer que le prix n’est pas vraiment un frein pour les produits Apple ». Personnellement je dirais justement l’inverse pour expliquer le succès (ou l’absence de succès) du 5c, mais bon. Le 5c se vend moins, non pas parce que c’est un mauvais produit, mais parce qu’il est trop cher.

    Enfin, pour revenir sur les chiffres, baisser la production une fois le lancement passé, ça s’est vite à chaque lancement d’iPhone. C’est normal. Et 150 000 iPhones par jour, ça fait près de 14 000 000 d’unités par trimestre. Faut les écouler…

    A mon avis le pricing du 5c a été pensé pour être sujet à de belles ristournes sur la période de Noël. Et à ce moment-là il s’arrachera, car c’est un très bon iPhone.

  8. Pour moi la différence minime de prix entre iPhone 5c et un 5s justifie le passage sur un 5s.
    Celui qui veut du bon marché peut se tourner sur un iPhone 5 d’occasion nettement moins cher que le 5c et spécifications techniques identiques.

    Quand à la baisse de production je trouve que 150’000 pièces par jour fait quand même une belle production. Le pique du lancement est passé et les stocks doivent être suffisant pour le lancement à la fin du mois dans les pays additionnels (dont la Suisse et la Belgique).

    Perso j’ai un iPhone 5 et j’hésite à prendre un 5c ou un s…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Symantec : « 50 % des attaques visent les grandes entreprises et 30 % de celles-ci ciblent les PME » [Inforgraphie]

Une nouvelle infographie fournie par Symantec nous permet d’en apprendre un peu plus sur les pratiques actuelles des cybercriminels. Découvrez...

Fermer