L’outil qui permet de créer des applis Windows à partir de codes pour iOS devient open-source

Microsoft veut séduire les développeurs pour que ceux-ci s’intéressent d’avantage à son écosystème.

Nokia Windows Phone pixabay

Lorsqu’on développe une application mobile, on pense naturellement en premier à Android et iOS, pour atteindre le plus d’utilisateurs.

Avec peu d’utilisateurs, les autres systèmes d’exploitation, comme BlackBerry, Firefox OS ou Windows Phone, sont moins importants pour les développeurs.

Et l’ennui, c’est que justement, comme ils ont peu d’applications (de qualité) dans leurs store, ces plateformes peinent à séduire les foules.

Il y a quelques mois, cette situation avait même mené le PDG de BlackBerry à revendiquer la « neutralité des applications mobiles », basée sur un principe plutôt absurde (selon moi).

Mais Microsoft a peut-être trouvé le meilleur moyen d’attirer plus de développeurs sur sa plateforme mobile : les applis universelles. Comme vous le savez peut-être déjà, il s’agit d’un type d’application qui pourra se lancer sur tous les appareils sous Windows 10, comme les PC, les téléphones et les consoles de jeux.

Ainsi, un développeur qui lance une appli universelle pour Windows 10 en ciblant les PC enrichira aussi le portfolio d’applis disponible pour les mobiles sous le même OS.

Et en plus de cela, comme Eric nous l’expliquait dans son article sur la conférence BUILD de Microsoft, la firme de Redmond va également faciliter la « traduction » d’applications pour Android ou iOS vers l’écosystème Windows.

Actuellement, comme le rapportent nos confrères de TechCrunch, l’outil qui permet de créer des applis Windows à partir de codes pour Android (Java) est déjà testé en beta privé.

Et celui qui permet d’utiliser du code pour iOS (donc de l’Objective-C) pour développer des applis pour Windows est maintenant un projet open-source.

Bien que le travail ne soit pas encore terminé, puisqu’on est loin d’être à l’abri des bugs et que toutes les fonctionnalités ne sont pas encore au rendez-vous (par exemple, le compilateur n’est pas encore compatible avec l’architecture ARM), la preview nous donne déjà un petit avant-goût de ce que prépare Microsoft.

Le but affiché de la firme n’est pas de permettre des simples portages d’applis iOS sur Windows, mais plutôt d’aider les développeurs à créer de bonnes applis pour son écosystème en utilisant autant que possible le code existant (donc, du code pour iOS) et les connaissances déjà acquises.

Si vous êtes intéressé, les détails techniques se trouvent ici (en anglais).


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Merci pour cette article qui permet de voir qu’on va enfin libérer tout çà pour avoir accès à n’importe quel application de n’importe quel « outils » connecté.

    Merci, cordialement

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Le problème de Samsung, c’est peut-être simplement qu’il est devenu une marque de vieux

Selon vous, Samsung n’est-il plus aussi cool qu’il l’était ?

Fermer