L’un des ballons connectés de Google est resté 134 jours au-dessus de nos têtes

Le projet Loon de Google, qui devrait permettre de connecter les régions isolées avec des ballons dirigeables, continue d’avancer.

Ballon wikimédia

Pendant que Facebook tente de connecter le monde via son projet internet.org, Google poursuit son projet Loon.

Et par ailleurs, l’un des ballons connectés de la firme de Mountain View a réalisé quelque chose que de nombreux scientifiques croyaient encore impossible il y a un an. C’est ce qui est annoncé par Google dans une récente publication sur Google+.

En effet, le ballon Marathoner (chaque ballon porte un nom) est parvenu à rester 134 jours, soit deux fois plus longtemps que les ballons de la NASA, au-dessus de nos têtes. Le Marathoner est parti de la Nouvelle Zélande et a atterri au Chili.

Dans cette publication, la firme évoque également quelques exploits réalisés par ses ballons.

On sait par exemple que le ballon le plus rapide est le Sprint Star, qui a atteint la vitesse de 324 km/h, ou encore que High-Flier a pu voler à une altitude de 25,8 kilomètres, alors qu’en général, les Loons de Google ne volent qu’à près de 20 kilomètres d’altitude.

Les données obtenues grâce à ces vols permettent à la firme de Mountain View d’améliorer ses ballons, qui sont encore dans une phase d’expérimentation.

L’étanchéité, un point clé

Mahesh Krishnaswamy, qui dirige le projet Loon, a indiqué que l’étanchéité influe beaucoup sur la durée du vol d’un ballon.

Ainsi, plus celui-ci est étanche, plus il peut voler longtemps. « Même un petit trou, disons de 2 millimètres, peut enlever des semaines de durée de vie au ballon », expliqua-t-il.

Et pour tester l’étanchéité de ces ballons de 600 mètres carrés de surface, les ingénieurs de Google ont eu l’idée d’utiliser les mêmes tests que ceux utilisés par l’industrie pharmaceutique pour les préservatifs.

Image : By Flicker User: iLighter (Flickr: Google Loon balloon) [CC-BY-2.0], via Wikimedia Commons
(Source)


5 commentaires

  1. Pingback: L’un des ballons connectés de Goog...

  2. Je ne suivait pas ce projet de près et je vous suggère d’écrire un autre papier plus détaillé sur ce sujet

  3. Pingback: Project Loon : un ballon y est resté 134...

  4. Pingback: Project Loon : un ballon y est resté 134...

Send this to friend

Lire les articles précédents :
AutoMath, l’alternative Android à PhotoMath
AutoMath, l’alternative Android à PhotoMath

A défaut d’avoir PhotoMath sur votre smartphone Android, vous pouvez installer AutoMath.

Fermer