L’Union Européenne et les USA portent plainte contre Google et ses pratiques anticoncurrentielles

La commission européenne et les USA déposeront une plainte à l’encontre de la firme de Mountain View qui devra très prochainement rendre des comptes.

Plainte déposée contre Google

Le Sénat américain va débuter son enquête durant laquelle il compte bien découvrir comment Google a pu être blanchi en 2012 par la FTC suite à ses accusations de position dominante.Quant à l’Europe, Margreth Vestager, commissaire européenne à la concurrence, va déposer une plainte contre le géant américain.

Google devra rendre des comptes à l’UE et aux Etats-Unis

L’enquête contre Google avait débuté en 2010 et avait bien failli prendre fin l’année dernière puisque la Commission européenne était sur le point d’accepter les propositions de Google pour remédier aux entraves à la concurrence. Cependant, la Commission décida de ne pas accepter les propositions du géant américain et de ne pas clôturer la procédure ; elle réclama alors de nouvelles concessions. L’enquête avait alors été ralentie par le renouvellement des membres de la Commission mais la nouvelle commissaire européenne à la concurrence MargrethVestager semble avoir décidé d’engager une procédure judiciaire plus formelle.

Google va donc devoir rendre des comptes au Sénat américain et à la Commission européenne face à ses nombreuses accusations de pratiques anticoncurrentielles. De nouveaux documents vont faire surface et pourraient bien pousser Google à faire des concessions.En effet, Margreth Vestager a demandé à de nombreux plaignants de publier des éléments qui étaient restés jusqu’ici confidentiels.

L’amende de Google pourrait atteindre 6,6 milliards de dollars

Google bénéficiera de trois mois pour démontrer que les pratiques décrites par les divers plaignants ne révèlent pas d’entraves à la concurrence ainsi que pour trouver un consensus avec la Commission européenne. Si la Cour de justice européenne décide de condamner Google, celui-ci pourrait écoper d’une amende de 6,6 milliards de dollars, soit 10% de son chiffre d’affaire annuel.

Google est accusé de différents types d’entraves à la concurrence et la liste des plaignants ne cesse de s’allonger depuis l’ouverture de l’enquête en 2010. Le géant de la recherche Internet est en effet accusé d’avoir interdit la réutilisation des données recueillies durant des campagnes de publicité sur Google pour d’autres plateformes mais également de privilégier ses services dans les résultats de recherche, d’imposer des accords d’exclusivité aux annonceurs ou encore d’utiliser les contenus de ses divers concurrents sur ses propres services. Sans oublier que le système d’exploitation Android est également mis en cause.


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. Pingback: L’Union Européenne et les USA port...

  2. Mr Patator on

    Quelles conneries, surtout quand voit qui se plein en face: Microsoft.
    C’est l’hopital qui se fout de la charité.

  3. Pingback: ME-F Hebdo n°46, semaine du 11 au 17 avril 2015 | Mouvement Européen – France

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Sony rachète Onlive
La plateforme de Cloud gaming OnLive ferme ses portes, Sony récupère les brevets

La plateforme de jeu vidéo en streaming OnLive, rachetée par Sony, fermera ses portes le 30 avril.Le groupe nippon récupère...

Fermer