Man vs. Machine, un match de tennis de table déterminera le vainqueur [Vidéo]

Kuka Robotics a choisi d’opposer un champion de tennis de table Allemand à l’une de ses machines les plus évoluées. Qui sera le grand vainqueur ?

Depuis que l’Homme est capable de créer des robots sophistiqués, il y a toujours eu une petite notion de compétition entre l’humain et la machine. L’un des exemples les plus célèbres est l’ordinateur Deep Blue, roi des jeux d’échecs, qui a plusieurs fois lutté contre Garry Kasparov, l’un des plus illustres champions de ce sport. Une nouvelle confrontation aura lieu entre le robot et le créateur : un match de tennis de table. Le duel opposera Timo Boll au robot Agilus.

Le duel

Boll est un pongiste Allemand aux nombreux titres, dont celui de N°1 mondial en 2011. Agilus est, quant à lui, un appareil de type bras motorisé. Il est la création de l’entreprise Kuka Robotics qui met en avant la dextérité, la rapidité et la haute précision de son bébé. Si un tel évènement a lieu, c’est avant tout pour célébrer l’ouverture d’une nouvelle usine Kuka de 20.000 m² à Shanghai. L’entreprise allemande souhaite ainsi marquer le coup avec ce duel au sommet.

KukaPingPong

J – 20

Si la rencontre entre l’Homme et la machine vous intéresse, sachez que le match aura lieu le 11 mars 2014. Il vous suffira de vous rendre sur le site Internet dédié pour le visualiser. Entre le talent de notre champion humain – ainsi que son intelligence, ne l’oublions pas – et les capacités impressionnantes d’Agilus, le duel nous promet quelques belles actions ! En attendant les quelques vingt jours, un trailer est disponible, vous pouvez le visualiser ci-dessous. Qui sera le grand vainqueur ? Les paris sont ouverts.


Site officiel de l’évènement.


2 commentaires

  1. La vidéo est impressionnante. On y devine la programmation d’un scénario d’intimidation et de démonstration de précision. Autant je conçois sans peine qu’un robot industriel puisse être rapide et précis. Ce qui m’intrigue le plus dans tout ça, c’est l’intelligence qu’il doit falloir mettre en place pour déclencher tous ses mouvements. Sans compter qu’il ne s’agit pas là de taches répétitives.

    Lors des coupes de France de robotiques E=M6, on sait que des universités/étudiants réalisent déjà de la capture d’image, du suivi vidéo ou du tir balistique. Je serais très curieux de savoir jusqu’où des industriels spécialisés de longue date ont su pousser la performance ?

    Analyse de la position, trajectoire, vitesse, gestion des amortis, des coupés, de la mise en difficulté de l’adversaire (varier les coups)… jusqu’où seront ils allés ? Réponse le 11. Et espérons que « Kuka » ne visera pas systématiquement la tranche de la table 🙂

    Quel que soit le résultat, ce sera toujours un coup de pub magistral pour une démonstration originale.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Monkey_Bizness_Tome_2
Monkey Bizness Tome 2 : une récompense qui vaut son pesant de cacahuètes

Une fois n’est pas coutume dans nos colonnes, faisons un petit tour du côté de la bande dessinée avec le...

Fermer