Il y a quelques jours, un groupe de géants du web et du numérique lançait Internet.org, une initiative visant à développer rapidement des infrastructures nécessaires pour qu’internet soit accessible dans le monde entier – et pas seulement à un tiers de la population mondiale – et plus particulièrement dans les pays émergents.

zuck2 Mark Zuckerberg se défend davoir lancé Internet.org pour étendre lempire Facebook

Une initiative critiquée dès son annonce par différents détracteurs dont le principal argument consiste à affirmer que Mark Zuckerberg, PDG  de Facebook à l’origine de cette initiative, n’avait qu’une visée en tête : étendre rapidement l’emprise de Facebook aux six milliards d’humains n’y ayant pas encore accès.

Un sujet assez sensible pour que Zuckerberg prenne la parole, ce qu’il fait rarement, et réponde aux critiques lui-même. Dans une interview à Wired, le boss du réseau social défend son point de vue en expliquant que s’il était à ce point obsédé par le développement des profits de Facebook, il ferait mieux de de concentrer sur son milliard actuel d’utilisateurs en provenance des pays les « plus riches » plutôt que d’investir dans des infrastructures dans les pays émergents où le marché publicitaire est inexistant.

« Si nous voulions nous focaliser uniquement sur faire de l’argent, la bonne stratégie pour nous serait de nous focaliser exclusivement sur les pays développés et les personnes déjà sur Facebook, en accentuant leur engagement, plutôt que de faire venir d’autres utilisateurs ».

Zuckerberg admet cependant que, inévitablement, plus les personnes connectées seront nombreuses, et plus le bénéfice potentiel sera important pur Facebook, rappelant au passage que Facebook est gratuit et que les pays émergents accèderont au site principalement via des mobiles bas de gamme sur lesquels le modèle économique fondé sur la publicité du réseau social fonctionnerait très mal.

Même si nos esprits un peu retors ont une tendance naturelle à suspecter très rapidement un chef d’entreprise de n’agir que par appât du gain, je laisse personnellement le bénéfice du doute à Zuckerberg sur la sincérité de ces propos et le côté – relativement – désintéressé de son initiative. Après tout être pauvre n’est pas une condition requise pour être idéaliste, ou alors on m’aurait menti.

(source)

Image: ‘DSC_0012.JPG
http://www.flickr.com/photos/24095119@N06/2325658530
Found on flickrcc.net