Mark Zuckerberg se défend d’avoir lancé Internet.org pour étendre l’empire Facebook

Il y a quelques jours, un groupe de géants du web et du numérique lançait Internet.org, une initiative visant à développer rapidement des infrastructures nécessaires pour qu’internet soit accessible dans le monde entier – et pas seulement à un tiers de la population mondiale – et plus particulièrement dans les pays émergents.

zuck2 Mark Zuckerberg se défend davoir lancé Internet.org pour étendre lempire Facebook

Une initiative critiquée dès son annonce par différents détracteurs dont le principal argument consiste à affirmer que Mark Zuckerberg, PDG  de Facebook à l’origine de cette initiative, n’avait qu’une visée en tête : étendre rapidement l’emprise de Facebook aux six milliards d’humains n’y ayant pas encore accès.

Un sujet assez sensible pour que Zuckerberg prenne la parole, ce qu’il fait rarement, et réponde aux critiques lui-même. Dans une interview à Wired, le boss du réseau social défend son point de vue en expliquant que s’il était à ce point obsédé par le développement des profits de Facebook, il ferait mieux de de concentrer sur son milliard actuel d’utilisateurs en provenance des pays les « plus riches » plutôt que d’investir dans des infrastructures dans les pays émergents où le marché publicitaire est inexistant.

« Si nous voulions nous focaliser uniquement sur faire de l’argent, la bonne stratégie pour nous serait de nous focaliser exclusivement sur les pays développés et les personnes déjà sur Facebook, en accentuant leur engagement, plutôt que de faire venir d’autres utilisateurs ».

Zuckerberg admet cependant que, inévitablement, plus les personnes connectées seront nombreuses, et plus le bénéfice potentiel sera important pur Facebook, rappelant au passage que Facebook est gratuit et que les pays émergents accèderont au site principalement via des mobiles bas de gamme sur lesquels le modèle économique fondé sur la publicité du réseau social fonctionnerait très mal.

Même si nos esprits un peu retors ont une tendance naturelle à suspecter très rapidement un chef d’entreprise de n’agir que par appât du gain, je laisse personnellement le bénéfice du doute à Zuckerberg sur la sincérité de ces propos et le côté – relativement – désintéressé de son initiative. Après tout être pauvre n’est pas une condition requise pour être idéaliste, ou alors on m’aurait menti.

(source)

Image: ‘DSC_0012.JPG
http://www.flickr.com/photos/24095119@N06/2325658530
Found on flickrcc.net

29 commentaires

  1. Le propos de Zuckerberg ont du sens. On peut tout de même pensée que c’est un pari sur l’avenir. Plus de client sur une population en voie de développement est automatiquement plus de CA.

  2. luckygulli

    Franchement, on sait qu’un but est d’attirer des clients, redorer l’image de facebook et bien d’autres choses. Mais puisque c’est aussi une noble cause, acceptons.

    Quand Bill Gates voulait faire des toilettes pour des pays d’Afrique, son but n’était pas de leur vendre du Microsoft (à moins qu’il y ait eu des accords…)

    Après, c’est parfois plus simple d’attirer des clients nouveaux, que de garder des clients déçus… Mais s’ils le voulaient, ils feraient leurs propres applications (jeux). Et puis, ils attaquent sur tous les fronts (un nouveau paypal, moteur de recherche, images…), donc dans le lot, il y a forcément des balles qui visent des cibles moins prometteuses.

    Il a le moyen de changer le monde (en bien ou en mal), s’il le fait bien, tout le monde sera content.

  3. Eric> T’es un peu réveur, bien sur que Zuckerberg le fait par interet, et je ne dis pas çà parcequ’un chef d’entreprise ne peut-etre que intéréssé. Bill Gates, Waren Buffet,… et d’autres ont des initiatives que j’estime totalement désintéréssé, car leur objectif n’est pas de fournir des systemes permettant aux populations cibles d’acceder a leurs produits, mais d’offrir des vaccins a un maximum de personnes défavorisés.
    Bill & Melinda Gates se battent contre le HIV et la Malaria ce qui ne leur apporte rien. Zuckerberg lui veut installer internet dans les endroits ou les gens n’ont pas de quoi manger… oui son interet est clair et limpide.
    Je ne suis pas de ceux qui disent que parceque quelqu’un est riche alors il doit aider plus, mais quand on aide on le fait par conviction et non par interet. Quand on voit les millionaires qui viennent chanter aux restos du coeur, on voit que c’est totalement interéssé. (Les restos du coeur, ce sont des millionnaires qui demandent aux smicards de donner aux rmistes)…

    Il y a, bon nombres d’actions plus importantes à réaliser avant de faire venir internet dans les foyers pauvres du monde, d’abord se nourrir, se vetir et se soigner. Et oui internet peut apporter l’éducation, mais il y a 20 ans les francais n’etaient pas des incultes alors qu’internet n’existait pas.

    Il y a heureusement des gens qui aident dans l’ombre, d’autres dans la lumière et qui le font avec un bon fond, mais je ne crois pas une seconde dans le bon fond de Zuckerberg, après je ne critique pas qu’il veuille apporter internet dans les coins les plus reculé, mais qu’il ne fasse pas passer cela pour de la charité…

  4. Eric

    @JiaJo : je n’ai pas un point de vue aussi désabusé de la nature humaine, fut-elle celle de Zuckerberg, je dois être un peu idéaliste moi-même. Cela étant, même chez des populations dites « pauvres » (je mets des guillemets car ce mot n’a pas beaucoup de sens utilisé comme ça hors contexte), je serais curieux de connaitre ce que donnerait un sondage qui leur demanderait de choisir entre un hôpital à proximité ou un smartphone avec internet… Peut-être que nous serions surpris, nous qui voyons toujours le monde avec notre grille de lecture très occidentale et parfois un peu condescendante.

  5. « l’emprise de Facebook aux six milliards d’humains n’y ayant pas encore accès »
    Pour confirmation parce que ça me parait faible mais possible (la Chine et son régime toussah…): Seulement un milliard de personnes ont accès à Facebook?

    Sinon j’ai pas compris quel est exactement le but, leur donner accès à Internet ou à Facebook (Via un genre d’internet)?

  6. @JiaJo
    Vous devriez avoir un peu plus foi en l’homme. Pour rappel, Mark fait parti des quelques milliardaires a avoir rejoint l’initiative Giving Pledge de Bill Gates et Waren Buffet. Beaucoup de personnes cherchent à s’enrichir, je pense que Mark Zuckerberg, Larry Page et Sergueï Brin on beaucoup plus d’ambition que cela : ils agissent dans le but de changer le monde.
    Apporter internet aux populations, c’est leur donner un accès à la connaissance, et j’ai toujours pensé qu’il était plus utile d’apprendre à un homme à pécher que de lui donner du poisson.

  7. @Eric : Même si les populations des « deux tiers de la planète qui n’ont pas accès à internet » préfèrent un accès à internet qu’un accès à la santé alors leur fournir internet ce n’est pas de l’humanitaire, c’est une sorte de… « cadeau » ? Est ce que les resto du cœur offrent des smartphones plutôt que des repas ? Et si c’était le cas, qui leur ferait encore des dons ?

    Pour faire une comparaison : Avec l’Open Handset Alliance et Android, Google a permis à des centaines de millions de gens d’avoir des smartphones. Mais en 2007/2008 Google ne s’est jamais targué de vouloir permettre aux 99% de la planète qui ne pouvaient pas se permettre un iPhone d’avoir un smartphone. Ils l’ont fait gratuitement mais pas pour nous faire plaisir, pour faire exploser leur marché.
    Facebook comme Google a besoin de trafic pour générer du cash. Je veut bien croire Zuckerberg lorsqu’il dit qu’il ferait plus de cash en se concentrant sur son premier milliard d’utilisateurs, mais c’est vrai uniquement aujourd’hui. Avec un minimum de vision à long terme il est évident que les « deux tiers de la planète qui n’ont pas accès à internet » (aujourd’hui) représentent la majorité du CA de Facebook dans quoi ? 10, 15, 20 ans ? En tout cas certainement plus tôt que ça si on s’emploi à les connecter le plus vite possible….

    De plus, même si le projet ne vient que de naître, les partenaires sont tous des entreprises qui trouveront aussi un intérêt économique à son succès. Y a un conflit d’intérêt qui fait que même s’il y avait des intentions désintéressées là dedans, il faut y croire aussi fort que c’est improbable…

  8. Ce qui m’attriste c’est que ces milliards de nouveaux internautes ne verront le réseau global que par l’œillère qu’est facebook. Ils n’auront pas accès a Internet mais au point d’entrée Facebook (Comme le fut AOL en son temps. Comme l’est Google présentement. Comme l’est Orange pour nos personnes âgées qui n’ont jamais su changer la page de démarrage)
    Ça c’est inestimable commercialement puisque dans pays en développement il y a « développement »…

    D’une façon général, je pense qu’il faut une distinction entre les tuyaux et le contenu.

  9. Et pourquoi pas.

    S’ils apportent Internet dans les pays sous-développés, s’ils leur donnent effectivement un nouvel accès à la connaissance (car il y en a d’autres quand même), s’ils leur permettent de développer leur économie en raccrochant leur wagon au train surpuissant qu’est Internet, ils pourront toujours s’enrichir sur le dos des quelques personnes qui cliqueront sur une pub Facebook qui les intéresse.

    Je ne vois pas en quoi cela est « mal ».. c’est du win-win, tout le monde a à y gagner, et il y a effectivement un peu de philanthropie (mais point trop n’en faut) là derrière…

    Disons l’inverse. Disons que Facebook n’acceptera jamais d’aider à la construction des réseaux dans les pays sous-développés et regardons les réactions des gens.

  10. @Julien

    Oui, il faut apprendre a pécher mais… Pour reprendre ta métaphore je comparerais plus aux OGM et Monsanto: on vous vend des super graines qui poussent dans le désert, qui n’ont besoin que de peu de pesticides et d’eau. Mais… vous êtes engagés a ne vous approvisionner que chez nous…

  11. Je trouve que c’est une excellente idée même si derrière cette généreuse action se cage une action financière .
    Nous allons pas nous plaindre qu’une action financière aide les plus pauvre, non ?

  12. @Zen
    Comparer Facebook à Monsanto, c’est comme comparer Sarkozy à Hitler (point de Godwin atteint :) ).
    Ensuite, je ne présume pas de la mise en oeuvre, mais l’objectif n’est pas de donner un accès à internet via Facebook, mais un accès à internet tout simplement. Et je finirais par une autre métaphore :
    La réaction de certains ici est comme l’histoire de ce boulanger qui donnait son pain invendu aux pauvres. Les mauvaises langues l’accusait d’espérer s’en faire ainsi de nouveaux clients. Ne soyez jamais trop naïf, mais ne devenez pas non plus si désabusé. Sans pour autant l’auréoler, je lui accorde bien largement le bénéfice du doute.

  13. @Zen
    Toute a fait d’accord avec toi sur le faite de se limiter à Facebook pour accéder à internet qui regorge de rumeur et qui peut influencer toute une population et mettre la zizanie comme on a vu pour les printemps arabes ça serait un outil hypnotisant en quelque sorte en tous cas à mon avis

  14. Je suis assez de l’avis de Eric, croyons en la bonne fois de Zuckerberg : l’esprit web existe encore ! Ce qui est moins drôle est qu’il souhaite ouvrir le monde à la culture avec Facebook. :-). N’allons pas trop loin …

    @JiaJo
    « Quand on voit les millionaires qui viennent chanter aux restos du coeur, on voit que c’est totalement interéssé. (Les restos du coeur, ce sont des millionnaires qui demandent aux smicards de donner aux rmistes)… »
    Ça c’est très bon, je te la pique !

  15. juste une remarque qui s’éloigne un peu de facebook mais pas du sujet.
    c’est assez drôle de voir citée la fondation gâtes en exemple et Monsanto en démon. pourtant les deux sont mariés (même d’un point de vue actionnarial) dans le but notamment « d’aider » l’Afrique et les pauvres du monde entier à passer à la formule OGM+pesticides qui comme on le sait rend le monde meilleur.

  16. @Rachid : je ne sais pas où tu as trouvé que Gates (pas gâtes) investissait dans la formule OGM+pesticides. Tu peux nous fournir des liens vers quelques sources fiables ? J’ai cherché mais je n’ai trouvé que des articles sur des sites écolo/altermondialistes/militants, qui ressemblent plus à de la propagande et donc peu crédibles. Si tu as une source factuelle sérieuse ça m’intéresse.

  17. @Jeff
    « L’esprit Web » ? Quoi c’est ça ?

    Zuckerberg est un imposteur. Il a codé un truc que n’importe qui avec un peu de connaissances en PHP et SQL peu faire. Ca peut être même un exercice type, « faites moi un facebook, vous avez 4h ».
    Si ce n’avait pas germé au MIT personne n’en aurait entendu parlé. Au final ce n’est qu’un copain-d’avant , qui existait bien avant, certes un peu plus évolué, mais qui a surtout eu de la visibilité auprès des investisseurs.

    Son fond de commerce c’est le nombre d’utilisateurs. C’est sur ça avant tout qu’il communique (le fameux « milliard »… une belle escroquerie). Là il nous annonce vouloir connecter le reste de la planète… Et bien sur c’est totalement désintéressé.

  18. Cette initiative est vouée à l’echec dans plusieurs pays tout simplement parce que la plupart des pays dit émergents se protegent des occidentaux surtout pour ce qu’il s’agit de l’accès à l’information par la population et du contrôle de ces moyens techniques d’information. La plupart des grands pays ou certains qu’on dit être emergents sont capable de gerer internet comme ils le veulent et quand il le veulent (filtrage, coupure, gestion des couts de communications, …). Croyez vous qu’on pourra faire confiance a Zuckerberg lorsqu’on connait le scandale sur le projet PRISM? Quand on sait que des révolutions en Europe de l’est ou au moyen orient on été accentués grâce aux réseaux sociaux. Si il y a des remous dans un pays emergent (avec internet donné par le reseau Internet.org) croyez vous que si le gouvernement de ce pays juge (comme tout grande pays) qu’il serait bon de passer à un contrôle tres strict de internet, est ce que cet organisme de Zuckerberg va respecter la volonté du gouvernement. Surtout si il y a des intérêts americains dans le pays et que les remous sont justement le fait des services actions américaines.

    Rassurez-vous, ça prend du temps mais les pays emergents (afrique compris, avec le Nigéria qui a encore lancé un satellite de communication dernièrement, toujours pour ne pas forcement passer par les satellites occidentaux et amoindrir les cout de commnunication) s’organnisent surement pour donner l’accès a tout le monde, tout en ne dépendant pas de la « pitié » ou des bonnes oeuvres des grands industriels occidentaux.

  19. Eric

    @Zen : « Zuckerberg est un imposteur. Il a codé un truc que n’importe qui avec un peu de connaissances en PHP et SQL peu faire. »
    Tellement simple et pourtant il y a un seul Facebook, et un seul Zuckerberg, c’est drôle non ?
    Tu seras le prochain je suppose, en mieux, parce-que là c’est vraiment trop simple, hop je sais coder un bout de PHP et je suis le roi du monde :-)

  20. @Eric
    C’est quoi la difficulté ? 4/5 tables SQL, du PHP. Après il a des problèmes de scalabilité vu le nombre d’utilisateurs, mais rien de techniquement compliqué, contrairement a Google et ses algos et le volume de data a traiter / stocker.
    Comme déjà dit c’est une refonte de copain d’avant. Si le mec qui a créer copain d’avant était au MIT c’est lui le Zuckerberg.

  21. @Zen
    On peut dire la même chose de Twitter, Youtube ou Pinterest.
    Certe, le contexte compte, mais Facebook c’est un peu plus que cela. Un produit de qualité, une exécution sans faille, la création de tout un écosystème… La stack technique et le contexte ne suffisent pas à expliquer son succès.

  22. @Julien
    … des failles a répétition (jolie celle d’il y a 10 jours ou le mec a posté sur le compte de Zuckerberg pour la POC…), les n polémiques sur la vie privée, une collaboration sans faille avec la NSA…

    Facebook fait bander les marketeux mais il ne faut pas gratter beaucoup pour voir les défauts qui sont pour moi rédhibitoires.

  23. @Zen
    Et alors ? On est hors sujet la, mais soit. Les failles ? Vu la complexité du produit et le nombre de personnes qui s’y attaquent c’est assez normal. Les polémiques sur la vie privé ? Débat intéressant, oui, mais globalement quoi qu’on puisse en dire Facebook permet une bonne gestion de ses paramètres de confidentialité. Concernant la NSA ils appliquent seulement la loi américaine. Ont-ils le choix ?
    Les défauts de Facebook sont pour vous rédhibitoire, ok, mais ce n’est pas le cas pour le milliard de personnes qui l’utilisent.

  24. @Julien
    Vous parliez de « qualité » et d’ »exécution sans faille ». Ma réponse est en rapport.
    « Facebook permet une bonne gestion de ses paramètres de confidentialité. »: il y a dans les paramètres: envoyer toutes les infos a la NSA ? Vous ne savez rien de que qu’ils font de vos données..

  25. @Zen
    J’ai dit « On » est hors sujet, et je vous renvois vers le titre de ce post. Par « exécution sans faille », je ne parlais pas de faille de sécurité, apparemment, vous m’avez mal compris. Vous faites ensuite un amalgame entre les questions de vie privé, légitimes, et les révélation se Snowden, mais c’est un autre sujet. Bref, je suis assez patient d’habitude, mais la discussion tournant au troll, je vais m’arrêter la.

  26. @Julien
    Tiens, FB a mis a jour ses conditions. Quel pourcentage parmi le milliards de gogos vont lire les conditions d’utilisation ? Et avec la connection « Facebook » gracieusement offerte avec le téléphone low-cost très gentiment offert ?
    « La loi californienne autorise les résidents de Californie à demander certains détails concernant les informations personnelles qu’une entreprise partage avec des tiers à des fins de marketing direct de ces tiers. »

    Les résidents de Californie ont un droit de regard ! super !!
    Par contre les 950 millions d’autres utilisateurs… Et les 2 milliards de plus ? Va lire 50 pages de CU sur ton nokia…
    Pour revenir au sujet: la connexion a Internet, oui, bien évidemment. Mais pas à n’importe quelles conditions. Le droit a l’information ne doit pas passer par une entreprise dont le but est avant tout commercial et dont le cours en bourse est dépendant du nombre d’utilisateurs.

  27. @Zen
    Vous avez une bien piètre opinion des autres. Le milliard de gogos appréciera.

Lire les articles précédents :
Facebook lance une nouvelle fonctionnalité : l’album photo collaboratif

La nouvelle fonctionnalité lancée par le réseau social Facebook va permettre à des dizaines contributeurs d’ajouter des photos sur un...

Fermer