Et si l’on vous payait 8 dollars par mois pour vos données personnelles ?

Une start-up américaine propose à des internautes une compensation financière en échange d’un accès aux différents comptes sur le web et aux historiques de transaction.

Dollars Pièce Found on Pixabay Et si l’on vous payait 8 dollars par mois pour vos données personnelles ?

Aujourd’hui, tout ce que vous faites sur le web peut être exploitable. En fournissant des renseignements sur Facebook, vous pouvez devenir une cible potentielle pour les marques. En écrivant quelque chose sur Twitter, vous pouvez voir vos publications scannées et utilisées par des traders pour prédire les tendances de demain. En effectuant une recherche sur Google, vous pouvez leur aidez à afficher les bonnes publicités. Dans ce fratras de big data, ce n’est pas vous qui gagnez mais les analystes et les algorithmes qui ont su faire bon usage de cette quantité astronomique d’information. Rappelez-vous le célèbre adage : si vous ne payez pas, c’est que vous êtes le produit.

La start-up Datacoup remet peut-être ce modèle en question. Plutôt que d’extraire subtilement des informations personnelles, elle veut proposer une compensation financière en échange d’un accès libre et entièrement consenti à ces données. D’après le MIT Technology Review, cette société new yorkaise propose 8 dollars par mois en échange d’un accès aux comptes sur les réseaux sociaux ainsi qu’à un relevé des transactions de carte bancaire.

Ensuite, ces données pourront être vendues à des compagnies tierces qui s’intéressent à vos habitudes, après que les informations aient été rendues anonymes. Ils discuteraient actuellement avec des clients potentiels.

Pour le moment, Datacoup travaille encore en mode expérimental. Cela signifie que leur offre n’est pas encore disponible au public. Mais selon le CEO de la start-up, 1500 personnes se seraient déjà inscrites à ce programme beta. Et l’ouverture effective du service ne serait plus très loin.

Datacoup envisagerait également des options qui permettraient par exemple aux inscrits de partager leur historique de navigation ou les informations provenant d’objets connectés comme le bracelet intelligent FitBit. En substance, c’est du tracking rémunéré.

Je sais déjà ce que vous allez dire : partager autant d’informations pour seulement 8 dollars par mois, cela peut vous faire passer pour un désespéré. Mais sur le plan éthique, des observateurs estiment que ce modèle (qui n’est pas tout nouveau) pourrait être plus équitable vis-à-vis de ces inscrits qui pourront également profiter du commerce de leurs données personnelles.

Mais la transparence s’arrête là. En effet, en participant à ce programme, les inscrits acceptent que la start-up n’ait pas l’obligation de tout révéler sur la manière dont ces informations ont été utilisées.

(Source)

3 commentaires

  1. C’est bon ça. L’idée est bonne mais après on peut aller plus loin. C’est utopique mais on va finir par être payé pour vivre lol.

  2. Alors autant je trouve de base sympa concernant l’accès aux réseaux sociaux et tout, vu que de façon on n’est pas censé y mettre des trucs persos, autant l’accès à mes transactions bancaires, faut peut-être pas abuser !
    Je préfère largement le concept de Yes Profile, même s’il faut avouer que jusque là ça marche pas très fort…

    PS : Je suis toujours incapable de me connecter, que ce soir sur Firefox ou Chrome, il ne se passe rien du tout quand je clique sur lien « Se connecter ».

  3. Moi je préférerais l’inverse : je paye 8 $ par mois, voire 10 € / mois pour avoir la paix, savoir qu’on ne stocke / fouille pas mes données « ad vitam eternam », pas de pubs, pas de profil utilisateur, rien. Cela permettrait que les « pages persos » redeviennent ce qu’elles furent, il y a longtemps, un espace personnel dont je dispose et qui me revient.

Lire les articles précédents :
LG G Pro 2 : et une phablette de plus !

Le LG G Pro 2 a fait l'objet d'un certain nombre de rumeurs depuis le début de l'année et beaucoup...

Fermer