Marketing : faut-il encore consacrer autant de temps et d’argent à Facebook ?

C’est peut-être le moment de revoir sa stratégie, si ce n’est déjà fait.

Réseaux sociaux pixabay

Il y a quelques jours, Facebook a annoncé qu’il allait réduire la visibilité organique des publications de pages jugées trop promotionnelles, dès 2015. Il n’est pas question des publications sponsorisées mais des publications de pages que l’utilisateur suit et qui apparaissent naturellement sur le fil d’actualité. Mais cela fait déjà plusieurs mois que le reach organique des pages de marques (dans sa globalité) baisse. Et la tendance n’est pas prête de s’inverser.

L’explication logique (et officielle) est que plus le réseau social est utilisé, plus le nombre de publications candidates pour l’affichage sur le fil d’actualité, à un moment donné, croit. Et durant sa récente session Q/A, le CEO Mark Zuckerberg avait clarifié les choses : le fil d’actualité est avant tout pensé pour les utilisateurs et non pour les entreprises (les pages Facebook). Autrement dit, vos « publicités » non sponsorisées auront moins de chances d’apparaître.

Quitter Facebook ?

Il y a quelques mois, nous évoquions la brusque sortie de la société Eat24 aux Etats-Unis, qui a décidé du jour au lendemain supprimer sa page Facebook, parce qu’elle avait jugé que celle-ci ne servait presque plus à rien. Cette décision avait fait le buzz.

Le fait est qu’actuellement, de nombreuses entreprises et marques consacrent encore beaucoup de ressources (un peu trop ?) à leurs présences sur Facebook (et Twitter). Pourtant, il se pourrait que ces ressources soient mieux investies ailleurs.

Réseaux sociaux pixabay

L’analyste Nate Elliott, du cabinet Forrester, estime que le marketing sur Facebook et Twitter ne répond plus réellement aux attentes, en termes de relations, à cause des baisses des reach, donc des portées naturelles des publications.

D’après Marketing Land, dans un récent rapport, Forrester recommande par exemple de ne plus concentrer les efforts sur Facebook et Twitter mais sur des réseaux sociaux que nous pourrions considérer comme encore (relativement) vierges et dont les reach et les taux d’engagement sont encore élevés. Exemple : Instagram et Pinterest.

Outre cela, Forrester recommande également aux marques de mettre en place des alternatives « On-Site » pour bâtir des communautés d’internautes, citant l’exemple du microsite GreatnessAwaits.com lancé par Sony, qui aurait contribué à booster les ventes de la console PS4.

« Facebook reste probablement et encore globalement un très bon moyen gratuit d’atteindre votre audience »

Au mois de mars, la société Ogivly avait publié un rapport révélant qu’entre 2012 et 2014 la portée organique moyenne (le nombre de personnes qui voient une publication de façon naturelle, sans intervention de la publicité) des pages Facebook est passée de 16 % à 6,15 % des fans. Cette portée peut même atteindre 2% pour les pages de plus de 500 000 fans. Et comme nous vous indiquions plus haut, cette tendance ne semble pas prête de s’inverser.

Facebook pixabay 1

Mais on dit souvent que « Rien n’est tout noir, ni tout blanc » et je pense que c’est vrai. Faire comme Eat24 et quitter Facebook du jour au lendemain pourrait s’avérer suicidaire (et inutile).

Par ailleurs, par expérience personnelle, je sais qu’il n’y a pas de règles fixes dans le social marketing. Néanmoins, en adoptant un ensemble de bonnes pratiques, on peut augmenter les chances de succès.

Tout en admettant que le reach des pages a effectivement baissé (ce qui ne s’arrêtera peut-être pas), le CEO de Facebook avait également tenu à souligner que « Facebook reste probablement et encore globalement un très bon moyen gratuit d’atteindre votre audience et de communiquer avec vos clients ».

Et d’ailleurs, Mark Zuckerberg ne voit pas les choses de la même manière que vous et moi le voyons. Pour lui, « certains bénéficient de plus de distribution et atteignent leur audience pendant que d’autres les atteignent moins ». Le CEO de Facebook vous conseille « d’essayer de publier du contenu vraiment intéressant qui va convaincre vos clients et les personnes qui vous suivent ».

Et les groupes, vous y avez pensé ?

L’autre alternative à la page Facebook, qui fait ses preuves, c’est le groupe. D’après les derniers chiffres, plus de 500 millions d’utilisateurs du réseau social utilisent cette fonctionnalité mensuellement.

Et par expérience, je sais que les groupes peuvent parfois générer bien plus d’engagement que les pages. Mais ce qui rend les groupes Facebook encore plus intéressants, c’est le récent lancement de l’application Groups, dédiée à cette fonctionnalité, un peu à la Messenger.

Groups

Pour le moment, il est encore difficile de se prononcer là-dessus. Mais cette nouvelle application pourrait augmenter le nombre d’interactions avec les groupes.

L’idée n’est pas de rompre complètement avec (les pages) Facebook, mais de réfléchir à la réduction de sa dépendance vis-à-vis de celui-ci et de ne pas oublier les autres alternatives pour engager avec ses « fans » et ses clients potentiels.

(Sources : 1 / 2)


12 commentaires

  1. Pingback: Faut-il encore consacrer autant de ressources à Facebook ? - One2Net.info

  2. Merci pour ce petit recap plutôt clair 🙂
    Ca me conforte dans l’idée que Facebook sert avant tout pour des objectifs de notoriété, et que les instagram et pinterest sont bien plus intéressants en terme d’objectifs de vente pures.
    Mais après il faut être connu pour vendre un produit « quelconque » 🙂
    Quand aux groupes, j’y crois pas vraiment, pour être inscrit à plusieurs, l’engagement y est très faible je trouve.

    Sacha

  3. Pingback: Faut-il encore consacrer autant de ressources &...

  4. Eh non. Il ne faut plus. Diversifier les contenus entre site et Facebook, c’est offrir du contenu bénévolement à une machine qui en plus de n’attendre que ça fait payer pour atteindre une audience. C’est payer pour travailler. Débile pour les éditeurs. D’ailleurs si Facebook parle de faire sa section news et infos, ça doit pas être pour rien. La tendance doit être au départ de Facebook pour bon nombre…

  5. Pingback: Marketing : faut-il encore consacrer autant de ...

  6. maintenant ils vont changer les lois pour integrer les pub automatiquement dans vos fils de discussion , si vous n’acceptez pas ben vous savez qu’est ce qu’ils vont vous dire 🙂 fermer votre compte facebook et cliquer sur ALT + F4

  7. L’email revient en force. Bien géré, je crois qu’il a encore de très beaux jours devant lui.
    Les réseaux sociaux peuvent venir en complément bien entendu mais il est probablement très dangereux de se limiter à eux.

  8. Pingback: Faut-il encore consacrer autant de ressources &...

  9. Pingback: Le KrédactionFaut-il encore consacrer autant de ressources à Facebook ? •

  10. Pingback: Faut-il encore consacrer autant de ressources &...

  11. merci pour l’article !
    ok, dernièrement la visibilité des posts sur la fanpage diminue de plus en plus, mais cela favorise d’une part le contenu QUALITATIF (plus que jamais nécessaire si l’on veut que nos posts soient visibles) et d’autre part l’augmentation du taux de clic sur les posts (car les destinataires sont plus susceptibles de s’y intéresser).
    Donc pas forcément une mauvaise chose…

  12. Pingback: Lundi 8 décembre 2014 #fmcnewtechofficiel #tes75 | Pearltrees

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Plan V
Plan V : une autre manière de charger son smartphone (en cas d’urgence)

Ce petit accessoire, qui fait ses débuts sur Kickstarter, permet de charger un smartphone avec une pile 9 V.

Fermer