Étude réalisée par Webmarketing123, auprès de plus de 500 sociétés de marketing, dont l’on voit ici la répartition entre B2B (66,9%) et B2C (33,1%), avec plus d’une sur cinq de ces sociétés, toutes basées aux États-Unis, dépassant quand même les mille employés ! La chose donne donc une certaine valeur à l’étude, qui porte essentiellement sur

Étude réalisée par Webmarketing123, auprès de plus de 500 sociétés de marketing, dont l’on voit ici la répartition entre B2B (66,9%) et B2C (33,1%), avec plus d’une sur cinq de ces sociétés, toutes basées aux États-Unis, dépassant quand même les mille employés !

500 Le marketing numérique en 2011

La chose donne donc une certaine valeur à l’étude, qui porte essentiellement sur l’utilisation et l’impact des techniques d’optimisation pour les moteurs de recherches (SEO), de publicité payante (PPC) et de marketing des médias sociaux.

La première question posée demandait aux sondés quels étaient les principaux objectifs de leurs campagnes de marketing numérique, toutes technos confondues, parmi :

- générer des ventes
- genérer des prospects
- faire connaître la marque
- générer du trafic
- construire une communauté en ligne

Comme on le voit sur le graphique, les priorités varient légèrement entre B2B et B2C, même si les deux principaux objectifs restent de générer des ventes et des prospects.

q1 Le marketing numérique en 2011

Quant à la principale mesure appliquée pour évaluer la réussite des campagnes, pas de surprise, c’est le trafic des sites qui arrive en premier aussi bien en B2B qu’en B2C, tandis que la position des autres indices varie entre les deux :

- générer des ventes / prospects
- CTR et conversion des CTA (invitations à l’action, voir mon précédent billet sur les « atterripages »)
- connaissance de la marque

q2 Le marketing numérique en 2011

Plus de 75% des répondants considèrent que les technos ayant davantage d’impact sont l’optimisation pour les moteurs de recherches (SEO, surtout pour le B2B) et la publicité payante (PPC, surtout pour le B2C), avec moins d’un petit quart restant pour le marketing des médias sociaux, plus important pour le B2C que pour le B2B.

q3 Le marketing numérique en 2011

L’analyse détaillée de ce quart dédié au marketing des médias sociaux réparti entre les différents médias confirme la suprématie de Facebook dans le B2C (+75% !) et que les médias sociaux autres que Facebook, Twitter et LinkedIn représentent tout juste entre 2 et 3% des investissements, autrement dit une part négligeable. Selon le service (B2B ou B2C), entre 8 et 12% des pros du marketing n’ont jamais recours aux médias sociaux, bien que 68% de ceux qui y font appel réussissent à générer des prospects (47% sur Facebook, 35% sur LinkedIn et 34% sur Twitter) et des ventes (presque 41% sur Facebook, 21% sur LinkedIn et 20% sur Twitter).

q4 Le marketing numérique en 2011

Sur la répartition des investissements par techno, pas de surprises, le B2B investit davantage dans l’optimisation pour les moteurs de recherches (SEO) et le B2C dans la publicité payante (PPC), avec des écarts significatifs entre les 2 types de service aussi bien pour ceux qui investissent dans les médias sociaux que dans ceux qui n’investissent dans aucune de ces technologies.

q8 Le marketing numérique en 2011

En règle générale, tous les marketeurs pensent augmenter ou pour le moins ne pas diminuer leurs investissements en 2012, à part 9,3% qui réduiront leurs campagnes de PPC. Ceci dit tous souhaiteraient perfectionner leurs connaissances dans chacun de ces canaux et dans les opérations multicanaux, ce qui offre une bonne marge de manœuvre à tous les spécialistes qui lisent Presse-Citron…

q11 Le marketing numérique en 2011

Pour conclure, à la veille du Web11, il serait intéressant de savoir quelle est la part de ces investissements qui va plus spécialement au mobile, et dans quelle mesure le mix applicable à la téléphonie mobile varie d’un canal à un autre. J’espère que le Web11 nous permettra d’apporter quelques réponses à ces questions.

En attendant, vous pouvez suivre Webmarketing123 sur Facebook, Twitter et LinkedIn, ou télécharger l’étude.

Vos commentaires sont les bienvenus icon smile Le marketing numérique en 2011