Meizu de retour avec le Pro 6 Plus et le M3X

Meizu a donc frappé fort pour cette fin d’année en présentant pas moins de deux nouveaux téléphones. Le Meizu Pro 6 Plus vient se positionner sur le haut de gamme et il impressionne tout d’abord par ses finitions. Le terminal est en effet équipé d’un beau boîtier métallique brossé, un boîtier bien évidemment calqué sur

meizu-pro6plus

Meizu a donc frappé fort pour cette fin d’année en présentant pas moins de deux nouveaux téléphones.

Le Meizu Pro 6 Plus vient se positionner sur le haut de gamme et il impressionne tout d’abord par ses finitions. Le terminal est en effet équipé d’un beau boîtier métallique brossé, un boîtier bien évidemment calqué sur celui du Pro 6S.

Meizu Pro 6 Plus : une belle phablette haut de gamme pour finir l’année en beauté

Sur le plan technique, l’appareil embarque pour commencer un écran Super AMOLED de 5,7 pouces capable d’afficher du 2560 x 1440. La dalle intègre la technologie 3D Press du constructeur et elle sera ainsi capable de déterminer avec précision la pression exercée par les doigts de l’utilisateur.

Derrière, on trouve un SoC Exynos 8890 couplé à un GPU Mali-T880 MP12 et à 4 Go de mémoire vive au format LPDDR4. Une configuration que l’on retrouve notamment sur le Galaxy S7 et sur le Galaxy S7 Edge.

Le stockage dépend du modèle choisi. La version la moins chère embarque 64 Go de mémoire interne, contre 128 Go pour le modèle le plus coûteux.

Côté photo, le Meizu Pro 6 Plus semble mettre la barre assez haut avec un capteur IMX386 de 12 millions de pixels couronné d’une optique stabilisée ouvrant à f/2.0. Le module s’accompagne d’un flash composé de dix lampes et d’un autofocus laser afin d’accélérer la vitesse de la mise au point. La caméra frontale ne dépasse pas les 5 millions de pixels pour sa part et il faut avouer que c’est assez dommage.

Compatible 4G (la liste des bandes supportées n’a pas encore été communiquée), le terminal embarque aussi une puce WiFi 802.11 ac, une puce Bluetooth 4.2 et une batterie de 3 400 mAh compatible avec le chargement rapide, le tout avec un port USB Type-C et Flyme OS 6.

Attendu pour les semaines à venir en Chine, l’appareil sera proposé à environ 410 € dans sa version 64 Go et à environ 450 € dans sa version 128 Go, avec trois coloris au choix : gris, argent et champagne.

m3x

Meizu M3X : la force tranquille

Le Meizu M3X est un peu moins impressionnant mais il a tout de même quelques atouts dans sa manche.

Esthétiquement parlant, il se rapproche beaucoup du Honor 8 et il est ainsi doté d’un boîtier en verre teinté. Les finitions semblent très soignées et l’appareil se décline en plusieurs coloris et notamment en bleu, en blanc et en or.

Sous le capot, on trouve un écran de 5,5 pouces limité au Full HD avec un MediaTek Helio P20 couplé à un GPU Mali-T880 et à 3 ou 4 Go de mémoire vive en fonction des variantes. L’espace de stockage est compris pour sa part entre 32 et 64 Go. Pour le reste, on trouve un capteur IMX386 de 12 millions de pixels doté d’une optique ouvrant à f/2.0 et une batterie de 3 200 mAh compatible avec le Quick Charge 3.0.

La 4G répond elle aussi à l’appel, de même pour le WiFi 802.11 ac et le Bluetooth 4.1. Il faudra compter 230 € pour le modèle doté de 3 Go de RAM et de 32 Go de stockage ou 275 € pour la version avec 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage. Aucun mot sur un éventuel lancement européen pour le moment.


Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
zest-7
Conférence Zest Innovation : venez fêter la fin des écrans chez Wynd

Est-ce la fin du smartphone ? Découvrez les nouveaux modes d'interaction lors de la septième édition de la conférence Zest...

Fermer