Une application lampe torche qui collectait des informations personnelles pour les fournir à des tiers…

Nous aimons bien ces petites applications anodines. Mais parfois, elles ont aussi parfois leur côté obscur…

Utilisez-vous l’application Android « Brightest Flashlight Free »? Désinstallez-la. La FTC ou Federal Trade Comission – un organe de régulation américain – a publié un communiqué assez intéressant. Le créateur de l’application a été accusé d’avoir « trompé » les utilisateurs. En effet, l’application en question ne faisait pas qu’apporter de la lumière. Elle a aussi transmis des informations de localisation et des données confidentielles à un réseau d’annonceurs.

Une drôle de collecte qui aurait été admise par la société. Tout se joue dans les clauses de confidentialité, à quelques ambiguïtés près. En installant l’appli, l’utilisateur avait accepté que « toute » information collectée par l’application pouvait être utilisée par la compagnie. En revanche, il n’aurait été dit nulle part que ces informations allaient être transmises à des réseaux d’annonceurs.

L’appli « Brightest Flashlignt Free » a été téléchargée plus de 50 000 fois. Et il y a encore plus choquant. Le fait que celle-ci vous demande d’accepter les conditions relatives à la confidentialité de vos informations ne serait qu’un leurre. D’après le communiqué de la FTC, au moment où le choix s’affiche sur l’écran de l’utilisateur (alors que l’utilisateur n’a pas encore accepté), l’application a déjà collecté et partagé des informations privées – comme la localisation ou l’identifiant du téléphone.

Suite à l’intervention de la FTC, ces fautes vont certainement être corrigées. Mais cela ne nous empêchera pas de nous inquiéter. Combien d’applications y-a-t-il sur Google Play ? Combien d’entre-elles ont recours à ces pratiques ? Comme l’a signalé Symantec, les gens sont moins méfiants sur mobile. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’une petite application innocente qui n’est pas supposée avoir besoin de connaitre votre identifiant ou votre localisation. Face à cette actualité, nous ne pouvons que vous sensibiliser à bien lire les « conditions »  d’une application (même si c’est lassant), avant de l’installer et à ne pas installer n’importe quoi.

Cette nouvelle remet en question la fiabilité des modèles d’applications gratuites et supportées par des publicités. En Octobre, des chercheurs auraient analysé 630 000 applications présentes sur Google Play et 23 000 de celles-ci collecteraient des adresses e-mails.

Si l’éditeur de « Brightest Flashlignt Free » va corriger son appli pour se conformer aux exigences de la Federal Trade Comission, nous ne savons pas si d’autres applications « lampe torche » – ou toutes autres appli pseudo-innocentes –  font la même chose.

Source : FTC/The Guardian

Image : Pixabay


11 commentaires

  1. Il suffit aussi bien souvent de regarder les autorisations que demandent les applis.

    Par exemple les applis pour afficher les notifications sur l’écran de déverrouillage : NiLS ne demande aucune autorisation préalable (uniquement l’accès aux notifications une fois lancée) alors que d’autres demandent une bonne douzaine d’accès, dont l’accès au réseau.

    Il ne faut pas installer bêtement, il faut se demander à quoi servent les autorisations en question et si elles sont vraiment utiles à l’appli.

  2. J’utilise une autre lampe torche et celle ci prends des photos dès qu’on l’allume sans rien demander.

    Je ne l’ai su qu’après avoir rooter mon tel et révoqués les droits des applications.

    D’ailleurs quelque soit l’appli, elles ont toutes des autorisations bizarres par rapport à ce qu’elles sont supposé faire..

    L’appli des banques qui ont besoin d’accéder à nos contacts où appareils photos? Mais pour quoi faire???

  3. Et lors de la validation des appli chez google et apple ils se demandent pas si c’est normal qu’une lampe de poche ai besoin d’un accès total au téléphone??

  4. C’est pas faute d’avoir prévenu et d’avoir été prévenu, faites attention aux autorisations demandées par les applications, si ces dernières vous paraissent suspectes passez votre chemin 🙂
    Une lampe qui demande un accès réseau et voir vos contacts c’est étrange non ?
    Bon voilà pour la leçon 😉

  5. Quelle idée d’utiliser une appli aussi débile aussi . pour les autres , celle qui ont vraiment de la valeur ajouté , c’est évident que les longs mois de développement seront remboursé par l’un des modèles suivants :

    – application payante
    Рpublicit̩ dans l application
    Рrevente de donn̩es personnelles

    ou plusieurs à la fois parmi cette liste.

    A l utilisateur de savoir quel modèle il préfère.

  6. Setra

    @BAPTISTE l’utilisateur lambda, il s’en fout un peu. Il est pressé d’utiliser l’appli et ne lit pas

  7. Perso j’ai toujours lu les autorisations, et je remarque que dans la majeure partie des applis, les autorisations sont totalement abusive.. Alors que faire? Ne plus rien installer? Bref moi j’ai préféré rooté et ainsi choisir les autorisations que j’accepte où pas. Et ça marche nickel.

    Par contre, une application débile, jsui d’accord avec toi Velk, mais pour moi elle est quasiment indispensable.

  8. Il suffit aussi bien souvent de regarder les autorisations que demandent les applis.
    Il faut se demander à quoi servent ces autorisations en question et si elles sont vraiment utiles à l’appli.
    Mais quand même Une lampe qui demande un accès réseau et voir vos contacts c’est très étrange !!

  9. Certains éditeurs sont carrément gonflés, non content de nous balancer de façon intempestives ds pubs, ils en profitent pour nous piquer nos données personnelles et les revendre à Dieu seul qui… Passe encore à des publicitaires qui feraient du profilage marketing, rien ne les empêche à les céder aussi à des hackers, cambrioleurs et autres personnes mal intentionnés.

  10. Eric

    @velk : je trouve qu’une bonne app de lampe torche est tout sauf débile. J’utilise celle de l’iPhone très fréquemment est elle m’est devenue indispensable.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Nervous-System-4D-printing-1
Vers l’impression 4D ou l’ère des matériaux « intelligents »

Alors que l’impression 3D s’apprête à révolutionner de nombreuses industries, l’impression 4D pointe déjà le bout de son nez dans...

Fermer