L’activité de blogueur à plein temps présente quelques avantages, et parmi les plus appréciables, celui de voyager régulièrement vers toutes sortes de destinations, proches ou lointaines, exotiques ou plus conventionnelles. Même si tout cela ne plaide pas en faveur de mon bilan carbone, j’en conviens, si vous suivez un peu ce blog et mes compte-rendus

L’activité de blogueur à plein temps présente quelques avantages, et parmi les plus appréciables, celui de voyager régulièrement vers toutes sortes de destinations, proches ou lointaines, exotiques ou plus conventionnelles. Même si tout cela ne plaide pas en faveur de mon bilan carbone, j’en conviens, si vous suivez un peu ce blog et mes compte-rendus de conférences et autres salons auxquels j’assiste, vous aurez certainement compris que je ne boude pas mon plaisir et que je savoure chaque moment – de travail ou de détente – de chacun de ces déplacements.

carnetsderoute Mes petits cailloux de Blog trotter

Je me déplace principalement dans trois cas de figure : salon, conférence et voyage de presse. Pour cette dernière catégorie, j’ai maintenant la chance de figurer dans la short-list de plusieurs grandes marques high-tech et agences de relations presse, et à ce titre je me retrouve fréquemment embarqué dans des déplacements où je suis l’un des rares blogueurs, voire le seul, parmi une nuée de cartes de presse et autres vieux routards du journalisme traditionnel. J’apprends beaucoup à chaque périple, j’observe, je prends des notes. Comment dites-vous ? Ah oui, je ne suis pas journaliste, juste un sale petit blogueur. Je sais mais merci de me le rappeler.

L’autre jour je passais mentalement en revue toutes les virées effectuées depuis que ce blog a acquis une certaine visibilité, et je me suis dit que je devrais réunir mes billets correspondants dans une sorte de carnet de voyage, ne serait-ce que pour mon usage personnel, afin de les retrouver plus facilement dans mes archives. Et aussi parce-que sur chaque article relatif à un déplacement je me débrouille pour sortir du cadre professionnel pour vous parler aussi un peu du pays et des autochtones. J’ai donc créé le tag Carnets de route à cette adresse http://www.presse-citron.net/tag/carnets-de-route, qui retrace un peu la petite histoire de mes expéditions de blogueur, et que j’attribuerai aussi à compter de ce jour à tous mes futurs périples professionnels à l’étranger.

Cela vous fait déjà quelques cartes postales à feuilleter, à condition bien sûr que vous soyez de ceux qui aiment la douce mélopée des aéroports lointains et le tempo des tampons de visas sur la filigrane d’un passeport déjà fatigué.