Microsoft pourrait bien nous présenter une restructuration importante jeudi. De nombreux employés à la tête de certains services devraient migrer vers d’autres activités.

L’année dernière, Steve Ballmer, le PDG de Microsoft, avait écrit une note dans laquelle il disait « c’est une ère très nouvelle pour notre compagnie« . En faisant cela, il sous-entendait que des changements allaient apparaitre au sein de l’entreprise prochainement. Mais, force est de constater que des changements il y en a eu finalement assez peu depuis cette annonce.

Les choses devraient changer car il semblerait que Microsoft prépare une restructuration massive qui se tiendra jeudi. Autant dire que cet évènement était déjà attendu depuis un petit moment et que sa mise en place ne surprend guère. Microsoft espère ainsi mieux se repositionner que ce soit dans le domaine du logiciel ou de l’équipement.

Nous avons donc Tony Bates, actuellement en charge de Skype, qui deviendrait responsable des acquisitions et relations avec les développeurs de logiciels. Julie Larson-Green, en ce moment à la tête de Windows, serait elle en route pour superviser toute l’ingénierie matérielle des équipements de Microsoft. Un poste pour lequel était tout d’abord pressenti Don Mattrick, en charge de la division jeu de Microsoft, avant qu’il ne quitte le navire une semaine plus tôt pour se consacrer à Zynga.

Windows81 11 Microsoft en route vers une restructuration massive ?

Terry Myerson, actuellement à la tête de Windows Phone, serait celui qui s’occupera de l’ingénierie de Windows. Satya Nadella, qui dirige le service des serveurs, prendrait le commandement d’une division centrée sur le cloud computing et sur les divers produits destinés à l’entreprise. Enfin, Qin Lu, qui s’occupe actuellement du groupe en ligne prendrait le contrôle d’une unité d’ingénieurs chargée de Bing, Office et Skype.

Bien évidemment, tous ces transferts ne sont que des rumeurs et il ne faut donc pas y croire aveuglément. Pour avoir des réponses définitives, il faudra attendre jeudi, histoire de voir si cette restructuration massive a vraiment lieu et si les bruits qui circulent s’avèrent.

(source)