Le jeu vidéo est la source de distraction préférée des français, devant la TV. Il doit beaucoup de son succès aux casual games qui ont démocratisé cet usage par le biais des terminaux intelligents que sont les smartphones et les tablettes. Malgré tout, les grosses productions pour consoles, destinées à un public engagé, séduisent plus

Le jeu vidéo est la source de distraction préférée des français, devant la TV. Il doit beaucoup de son succès aux casual games qui ont démocratisé cet usage par le biais des terminaux intelligents que sont les smartphones et les tablettes.

Malgré tout, les grosses productions pour consoles, destinées à un public engagé, séduisent plus que jamais. Il faut dire qu’en l’espace d’un demi-siècle nous sommes passés de productions pixélisées très peu maniables, à des créations surréalistes et totalement immersives.

Au-delà des prouesses techniques et visuelles, ces productions mettent désormais à l’épreuve notre cerveau en plus de nos pouces et se lancent dans l’extension de leurs univers à l’aide d’une approche narrative Transmedia. Le cas marquant de cette fin d’année est Halo 4, sorti le 6 novembre, qui parvient sans mal à créer la confusion entre monde réel et virtuel. Ci-dessous, découvrez l’une des bandes-annonces réalisée par David Fincher, producteur des films Alien 3 et Fight Club.

Le système hiérarchique considérant le jeu vidéo comme une industrie mineure, dans l’ombre du cinéma, est totalement révolu quand on voit le travail orchestré autour de ce jeu vidéo.

Les équipes de Microsoft Game Studios ont fait appel à un panel de professionnels pour réaliser un prélude digne des plus belles productions Hollywoodiennes. Pour l’anecdote le réalisateur Neill Blomkamp et le producteur Peter Jackson ont débuté une collaboration avec Microsoft avant de laisser tomber le projet faute de manque de liberté créative. Il s’avère que cette oeuvre a ensuite été achevée indépendamment et diffusée sur grands écrans sous le nom de… District 9.  Ce n’est que plus tard que le projet de promotion «live-action» a été achevé avec le studio 343 Industries, sous forme de 5 courts métrages.

D’une durée de 20 minutes, le premier épisode est disponible depuis vendredi 5 octobre sur la chaîne Youtube Machinima. Les autres épisodes de ce programme particulièrement efficace se sont enchaînés tous les vendredis jusqu’à la date de sortie du jeu. L’histoire se déroule 20 ans avant la phase de gameplay d’Halo 4, soit en 2525. On y retrouve un groupe de cadets en formation sur la planète Circinius-IV, à l’académie militaire de Corbulo, créée en période de guerre contre le peuple des Convenants.

L’histoire est centrée sur un soldat du nom de Thomas Laskey incarné par l’acteur Tom Green dont la personnalité fait de lui un protagoniste particulièrement attachant. A  terme, l’aventure s’achève par l’attaque d’une race extraterrestre et laisse place à John-117, alias Master Chief, héros du jeu vidéo.

HALO REPOUSSE LES FRONTIÈRES ENTRE RÉEL ET VIRTUEL AU LIECHTENSTEIN

Pendant ce temps-là, Microsoft a lancé un vaste dispositif de recrutement auprès d’Européens de 16 nationalités différentes. Cette opération dont la baseline aurait pu être «Engagez-vous», annonçait alors un évènement exceptionnel autour du jeu Halo 4. Parmi les candidats français inscrit sur le site officiel, cinq ont été sélectionnés le 16 octobre pour participer à cette « campagne » animée deux semaines plus tard.

Halo 4 Héros Transmedia Microsoft Games Studio redéfinit les frontières du Jeu Vidéo

C’est donc le samedi 30 octobre que 70 personnes de nationalités et de professions variées se sont retrouvées au coeur de la petite principauté du Liechtenstein transformée pour l’occasion en un lieu surréaliste. Les conditions étaient réunies pour faire vivre aux participants une immersion digne des plus belles scènes d’action du jeu vidéo. Microsoft est fier d’annoncer qu’il s’agit de la première fois qu’une marque sème à ce niveau le trouble en réel et virtuel, ceci en transformant un pays en réplique de l’univers fictif d’une de ses franchises.

Pour mettre au point ce dispositif, la firme de Redmond a travaillé avec l’agence gouvernementale Liechtenstein Marketing, en charge de la promotion de la principauté. Cette collaboration a permis aux équipes de Microsoft de personnaliser de hauts lieux culturels, tels qu’un imposant château du XIIIème siècle devenu une forteresse futuriste, afin de proposer une expérience immersive et réaliste aux participants.

Halo 4 Transmedia Microsoft Games Studio redéfinit les frontières du Jeu Vidéo

A leur arrivée sur place, nos guerriers en herbe se sont retrouvés directement au beau milieu d’une scène de guerre restituée à l’aide d’explosions pyrotechniques et d’effets en tous genres.

Pour revivre cette expérience inédite, je vous invite à lire l’article très complet de Boris Manenti du Nouvel Obs, qui a vécu ce périple de 72 heures de l’intérieur avec nos confrères de Gameblog et France Inter.

Côté logistique, les 15 acteurs qui ont entraîné les invités dans cette grande aventure ont pu compter sur 280 accessoires inspirés du jeu vidéo, trois tentes, un hélicoptère, sans oublier quelques véhicules quatre roues. Pour créer l’ambiance six spécialistes pyrotechniques ont reproduit sur place le même travail que celui qu’ils ont l’habitude d’exercer pour de grosses productions cinématographiques. Enfin, ce projet a été orchestré par une équipe de 90 techniciens, employés de Microsoft Games Studio et de 343 Industries.

HALO 4, VOLET DE TOUS LES RECORDS

Cette vaste opération vient compléter la campagne de communication orchestrée dans les principales capitales d’Europe. Je retiens principalement l’incroyable structure artificielle de 15 mètres de diamètre édifiée à Londres. Imaginé par l’agence AKQA, cet OVNI présent au-dessus de la Tamise aura nécessité 2 semaines de conception, 4 semaines pour construire la structure en aluminium et 2 autres semaines pour appliquer le système d’éclairage à base de LED.

Le résumé de l’ensemble de cette expérimentation transmedia est à découvrir ci-dessous :

Halo 4 est le jeu vidéo de tous les records. Au-delà de son expérimentation marketing extraordinaire, il s’agit déjà de l’épisode le plus populaire de la série, en sachant que son prédécesseur Halo 3 avait fédéré plus d’un million de joueurs les 24 heures suivant son lancement. Non seulement ce dernier opus fait mieux, mais il a surtout généré 220 millions de dollars de revenu en 24 heures. Histoire d’enfoncer le clou, 4 millions de fans se sont déjà lancés dans l’aventure avec au compteur plus de 31,4 millions d’heures de jeu.

Les frontières entre le monde physique et le numérique s’estompent à travers ce jeu vidéo qui surprend également pour son inventivité. Les joueurs peuvent bénéficier de contenus additionnels en synchronisant leur carte American Express à leur console de jeux, la bande originale signée Neil Davidge a cartonné dans l’équivalent du Top 50 outre-Atlantique et le présentateur Conan O’Brien fait même une apparition dans le jeu.

Outre les statistiques, cette campagne redéfinit clairement le regard que nous pouvons porter sur l’industrie du jeu vidéo. Les moyens sont désormais conséquents et la créativité omniprésente ce qui me laisse penser que l’avenir nous réservera d’autres surprises de ce type, cette fois ouverte à un plus large public.