Microsoft Hyperlapse est disponible sur Windows Phone et Android

Avec un excellent stabilisateur en prime.

Microsoft Hyperlapse

Microsoft est de plus en plus présent sur le secteur de la mobilité. La firme compte d’ailleurs des dizaines d’applications différentes à son catalogue. Elle vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc en lançant un outil qui devrait plaire à pas mal de monde : Hyperlapse Mobile.

Ce nom vous rappelle quelque chose ? Logique car Instagram a lancé une application similaire l’année dernière. Toutefois, l’outil de Microsoft va un peu plus loin que cette dernière et vous allez très vite comprendre pourquoi.

Hyperlapse Mobile est le roi de la stabilisation

A la base, c’est vrai, les deux solutions se ressemblent beaucoup.

Hyperlapse Mobile a été créé pour permettre aux gens de produire des vidéos en accéléré. La solution est d’ailleurs très simple à prendre en main.

On enregistre une séquence en tapant sur le bouton adéquat, on définit sa vitesse de lecture (1x, 2x, 4x, 8x, 16x ou 32x) et c’est terminé. Après validation, l’application nous proposera d’enregistrer notre séquence ou de la partager avec nos proches.

La routine, en somme.

Mais voilà, Microsoft a fait les choses et ses ingénieurs ont développé de puissants algorithmes pour booster la stabilisation de l’image. Le résultat est tout bonnement exceptionnel. J’ai fait le test ce matin et j’ai été littéralement soufflé par la fluidité des séquences obtenues avec le Galaxy S6 Edge.

Et ce n’est pas fini car Hyperlapse Mobile a un autre atout dans sa manche : il fonctionne avec les anciennes vidéos tournées par l’utilisateur. Autrement dit, vous allez pouvoir stabiliser et accélérer toutes vos anciennes séquences en quelques instants, et sans avoir besoin de passer par une solution logicielle dédiée.

A l’heure actuelle, l’application est disponible sur Windows Phone en version finale, et sur Android en version bêta.

Si vous voulez la télécharger, alors sachez que l’outil n’est pas compatible avec tous les terminaux du marché. Il faut avoir un Galaxy S5, un Galaxy S6, un Galaxy S6 Edge, un Galaxy Note 4, un Nexus 5, un Nexus 6, une Nexus 9, un HTC M8, un HTC M9 ou un Xperia Z3 pour en profiter.

En outre, vous devrez commencer par vous inscrire à ce groupe Google+ avant de pouvoir télécharger l’application sur votre téléphone.

(Source)


Nos dernières vidéos

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Et si votre FAI installait des ad-blocker dans ses data center ?

Selon les rumeurs, les FAI européens planifieraient de le faire. Mais est-ce une bonne idée ?

Fermer