Microsoft modifie (enfin) son pop-up de migration vers Windows 10

Critiqué pour ses méthodes, Microsoft s’est enfin résolu à modifier la fenêtre invitant les utilisateurs de Windows 7 ou Windows 8.x à migrer vers Windows 10.

windows-10

Il aura donc fallu attendre une condamnation pour que Microsoft décide de changer le « pop-up » invitant les utilisateurs d’anciennes versions de Windows à migrer vers le dernier né : Windows 10. Accueilli avec une polémique au sujet de la vie privée, le dernier système d’exploitation de la firme de Redmond est disponible gratuitement dès lors qu’on possède une licence pour Windows 7 ou Windows 8.x et Microsoft en profite pour imposer plutôt que proposer la mise à jour vers Windows 10.

Une attitude qui déplaît fortement aux utilisateurs comme nous l’avait expliqué Emmanuel le mois dernier et le géant américain ne s’est pas arrêté là. En effet, Microsoft avait récemment modifié son message de recommandation de passage à Windows 10 et si vous faisiez le choix de cliquer sur la croix pour fermer la fenêtre, Windows prenait cela pour un oui.

Des méthodes controversées qui ont conduit Teri Goldstein à porter l’affaire devant les tribunaux et à faire condamner Microsoft à 10 000 dollars de dommages et intérêts, son ordinateur avait eu droit à une mise à jour forcée et était devenu inutilisable.

Microsoft rend son message plus clair

Une mauvaise publicité pour Microsoft qui a décidé de rendre son message plus clair comme l’a expliqué Terry Myerson, vice-président exécutif chargé des systèmes d’exploitation chez Microsoft, au site The Verge. Ce dernier admet avoir reçu des critiques négatives de la part des utilisateurs qui trouvaient cette nouvelle expérience de mise à jour pour Windows 10 « déroutante ».

Microsoft-message-Windows 10

Le nouveau pop-up sera dorénavant plus clair et trois options seront proposées à l’utilisateur : mettre à jour immédiatement, à une date définie ou décliner l’offre. Une modification qui intervient alors qu’il ne reste qu’un mois pour migrer gratuitement vers Windows 10 (jusqu’au 29 juillet).

La firme de Redmond aura donc pris son temps avant de répondre aux critiques des utilisateurs mais cette stratégie agressive aura permis à son système d’exploitation d’être installé sur plus de 350 millions de machines en moins d’un an. Un premier pas vers le milliard d’appareils sous Windows 10 qu’espère atteindre Microsoft.

(Source)


Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
shadow
Shadow : le PC dans le « cloud », par Blade

Le Shadow n'est clairement pas un PC comme les autres. Et c'est normal puisqu'il s'agit d'un service.

Fermer