Avant de partir en week-end, Microsoft a annoncé ses résultats pour le 1er trimestre fiscal 2014, clos au 30 septembre 2013. Avec un chiffre d’affaires de 18,53 milliards de dollars et un bénéfice de 5,24 milliards de dollars sur les trois derniers mois, la firme de Redmond rassure.

Microsoft complexifie la lecture de ses résultats

Avant de se plonger dans les chiffres de Microsoft, il est important de rappeler que la firme de Redmond arbore un nouveau découpage de son activité, voulu en interne par Steve Ballmer. Résultat, on retrouve aujourd’hui deux grandes entités, « Devices and Consumer » et « Commercial », ce qui n’offre pas vraiment une lisibilité optimale.

Toutefois, un premier constat d’ensemble permet de voir que Microsoft se porte bien avec un chiffre d’affaires de 18,53 milliards de dollars, en hausse de 15,7% sur un an et un bénéfice qui suit la même tendance avec une hausse de 17,4% sur un an pour s’établir à 5,24 milliards de dollars.

Les mauvais chiffres auprès du grand public !

Dans le détail, c’est plus contrasté, en particulier du côté de la division « Devices and Consumer ». En effet, si elle affiche une hausse de 4% pour atteindre les 7,46 milliards de dollars dans le chiffre d’affaires de ce premier trimestre, on peut noter de fortes disparités au sein de cette division. Les ventes de licences Windows ont par exemple chuté de 7%, principalement à cause des ventes de licences auprès des constructeurs qui ont baissé de 22%, en particulier sur le marché chinois. Un mauvais point pour Microsoft qui démontre que son dernier système d’exploitation a bien du mal à séduire le grand public. Les ventes d’Office sont également décevantes et affichent une chute de 23% auprès des consommateurs mais Microsoft rappelle la belle réussite d’Office 365 Home Premium qui revendique aujourd’hui plus de 2 millions d’abonnés.

Par ailleurs, les ventes de Xbox se portent bien puisqu’il s’est écoulé 1,2 millions d’unités au cours des trois derniers mois alors que la Xbox One sera disponible dans moins d’un mois. Même constat pour le Xbox Live dont les revenus ont augmenté de 25%. Un mot également sur les tablettes surfaces qui ont généré 400 millions de dollars de chiffres d’affaires, Microsoft estime qu’elles se seraient écoulées deux fois plus vite qu’au cours du trimestre précédent sans pour autant préciser le nombre d’unités vendues.

microsoftsteveballmer Microsoft présente des résultats en hausse

Du côté des professionnels, les chiffres sont plus réjouissant pour Microsoft avec une hausse de 6% des ventes de licences destinées aux professionnels. La division « Commercial » génère d’ailleurs la plus grande partie du chiffre d’affaire de la firme et atteint les 11,2 milliards soit une progression de 10% sur un an. En plus des licences professionnelles, on notera la forte hausse de revenus générés par les serveurs SQL (+30%) et la bonne forme des logiciels Lync, SharePoint et Exchange qui enregistrent également une belle progression. Enfin, les revenus liés au Cloud ont fortement augmenté avec une progression de 103%.

Un prochain trimestre important pour Microsoft

Concernant la publicité, elle enregistre une croissance de 47 % de son chiffre d’affaires grâce à l’augmentation des volumes de publicités et la hausse de revenu par recherche. Ces revenus sont évidemment liés à son moteur de recherche Bing qui capte désormais 18% du marché au États-Unis. Rappelons qu’en Europe, Bing peine à convaincre et laisse Google faire cavalier seul avec plus de 90% du marché européen.

Les prochains chiffres de Microsoft seront à suivre avec attention et devraient une nouvelle fois être à la hausse, notamment ceux qui concernent le grand public avec la sortie de la Xbox One et de Windows 8.1, les ventes de tablettes Surface et les premiers effets liés au rachat de Nokia.

(Source)