Microsoft : un nouveau centre pour combattre la cybercriminalité

Dans un monde connecté comme le notre, la sécurité est primordiale, et ce pour les particuliers comme pour les entreprises. Microsoft a souhaité intensifier sa lutte contre la cybercriminalité en ouvrant un nouveau centre profitant des dernières technologies en la matière. Visite en vidéo, et en images.

Centre sécurité Microsoft : photo 1

D’après les chiffres communiqués par la firme, 50% des internautes adultes et 20% des entreprises auraient été victimes d’attaques émanant de cybercriminels en 2012, pour un coût total estimé à 500 milliards de dollars. Des attaques de plus en plus virulentes au fil des années, bien sûr. Dernier exemple en date, le botnet Citadel, poussé par 5 millions d’ordinateurs zombies à travers 90 pays, a causé pas moins de 500 millions de dollars de pertes financières en à peine 18 mois..

Un botnet en partie stoppé grâce à une action conjointe menée par le FBI, Microsoft et plusieurs experts en sécurité. Une action qui a permis de « libérer » pas moins de deux millions d’ordinateurs.

Plus que jamais, Microsoft a donc conscience du danger encouru par les particuliers et les entreprises. La firme souhaite désormais s’investir plus lourdement dans la lutte contre la cybercriminalité et elle a ainsi annoncé l’ouverture d’un nouveau centre situé aux Etats-Unis, dans son propre campus. Un centre qui profite des dernières innovations en matière de sécurité informatique, mais aussi d’une décoration particulièrement soignée comme en témoignent les photos publiées sur le site du projet.

Si l’on en croit le long descriptif accompagnant ces clichés, ce nouveau centre de sécurité est divisé en plusieurs départements : certains sont chargés de lutter contre la pédopornographie tandis que d’autres se concentrent sur les virus ou… les atteintes à la propriété intellectuelle.

L’accès au centre est très réglementé, avec plusieurs systèmes d’identification touchant à la biométrie. Exactement comme dans NCIS, et comme dans toutes les séries du même genre.

David Finn, le directeur de la DCU (Digital Crimes Unit) de Microsoft, a conscience que sa société ne peut, à elle seule, enrayer toutes les menaces. Les employés du centre travailleront donc de concert avec les autorités gouvernementales, bien sûr, mais également avec des experts du monde entier.

Microsoft souhaite donc rendre le monde plus sûr, tout en protégeant ses utilisateurs.


2 commentaires

  1. « Un botnet en partie stoppé grâce à une action conjointe menée par le FBI, Microsoft et plusieurs experts en sécurité. Une action qui a permis de « libérer » pas moins de deux millions d’ordinateurs ».

    Bravooo ! Quel exploit !

    Deux millions d’ordinateurs infestés ? Quelle était le bot, qui en était le bénéficiaire et ce dernier a-t-il été inquiété ?

    Et si Microsoft réalisait enfin un système mieux fait, impossible à pénétrer ?

    Microsoft = Nocif ?

  2. Un roman super viens d’être publié contre le scam 419 et autres formes de cybercriminalité. Je tenais juste à vous le faire savoir. Le roman est intitulé LES VOLEURS VIRTUELS, ISBN: 979 10 227 1813 4.

    C’est un roman bien documenté et très éducatif, il est basé sur le scam 419 et autres formes de cybercriminalité. Tout le monde peut lire un extrait de ce roman ici: http://www.bookelis.com/romans.....tuels.html

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Orange pour les pros : la nouvelle offre Device Management Premium & Samsung Knox

Orange Business Services lance une nouvelle offre destinée aux gestionnaires de parcs de terminaux mobiles : Device Management Premium permet...

Fermer