Microsoft apporte une nouvelle dimension aux objets connectés avec le soutien-gorge qui mesure votre stress pour vous éviter l’abus de gâteaux !

C’est la mode depuis quelques temps : tous les objets deviennent connectés. Cela va de la montre connectée jusqu’à la bouteille d’eau connectée. Cette nouvelle vision qui consiste à ajouter le mot « smart » à n’importe quel objet du quotidien va désormais toucher… les soutiens-gorge si l’on en croit Microsoft. L’éditeur a en effet présenté, lors d’une conférence dédiée à l’informatique affective – une discipline pour tenter de capter l’émotion humaine – son projet de sous-vêtements féminins connectés.

Super soutien-gorge

L’utilité de la technologie ? Au préalable, les utilisatrices devront entrer une donnée fixe : le degré de stress auquel elles commencent à s’attaquer au paquet de gâteaux le plus proche. Ce soutien-gorge va capter le stress des dames qui le portent. Il va ensuite comparer les informations qu’il récolte à celles entrées à l’avance puis, si il se rend compte qu’il y a ‘danger’ il va prévenir sa propriétaire. De nombreuses données sont récoltées par ce soutien-gorge afin de calculer le plus précisément l’émotion ressentie par la personne. On retrouve un électrocardiographe qui récupère la fréquence des battements de cœur et de la respiration, un capteur qui calcule la conductivité de la peau et un gyroscope qui récupère les mouvements.

SmartBra Microsoft, un soutien gorge connecté qui surveille votre ligne

Un concept encore en développement

Même si l’idée peut paraitre saugrenue, on est donc loin de la technologie irréfléchie. Cependant, ce soutien-gorge intelligent pose encore quelques problèmes. Testés sur des utilisatrices, les équipements n’ont présenté que 3 à 4 heures d’autonomie ce qui obligeait les femmes testées à le mettre à recharger régulièrement (et donc à l’enlever). La batterie sera donc un point sur lequel Microsoft devra se concentrer à l’avenir. Autre travail encore à réaliser : les alertes censées prévenir les propriétaires des sous-vêtements n’ont pas encore été créées. Il va falloir trouver la formule magique pour arrêter une personne qui a envie de manger, bon courage.

Ce soutien-gorge connecté sera avant tout destiné aux « femmes qui souffrent de boulimie émotionnelle« , Mary Czerwinski, directrice de recherche chez Microsoft. Dommage pour les hommes, la technologie ne pourra pas s’adopter pour eux. « Nous avons essayé de faire la même chose pour les sous-vêtements masculins, mais c’était bien trop loin [du cœur !!]« .

Pour les fans des objets intelligents, voici un florilège des derniers objets auxquels on a accolé la mention ‘smart’ : ici, , par-ici ou encore .

(sources [1], [2])