Microsoft veut-il révolutionner la visioconférence avec des hologrammes ?

Et si les Hololens permettaient de discuter avec l’hologramme de son correspondant.

Il y a quelques jours, Microsoft a dévoilé quelques détails concernant les Hololens, les lunettes de réalité augmentée qu’il a présentées en 2015. Et si ces lunettes ne sont pas encore prêtes à être commercialisées au grand public (en revanche, quelques développeurs pourront en recevoir dès cette année), force est de constater que la firme de Redmond et ses partenaires envisagent déjà les futurs usages de cette technologie. Dans les universités, les Hololens pourraient par exemple permettre aux étudiants en médecine de comprendre plus facilement l’anatomie humaine. Chez Volvo, on imagine déjà comment un commercial pourrait vendre des véhicules en s’aidant de ces lunettes. Et par ailleurs, il semblerait que Microsoft veuille savoir s’il serait intéressant de développer un système de visioconférence utilisant des hologrammes. Comme le rapporte le MIT Technology Review, Microsoft Research a récement mené une étude pour savoir si « la réalité augmentée peut rendre la communication plus intime ».

Grâce aux outils comme Skype, on a aujourd’hui un peu plus l’impression d’être proche de la personne avec laquelle on communique par rapport aux simples appels vocaux. Et l’étude a cherché à prouver qu’avec des hologrammes, on pourrait encore plus rompre les barrières. L’expérience a, en substance, consisté à placer deux personnes dans deux pièces différentes.

Le participant se trouve en face d’une projection à taille réelle de son correspondant, qui est filmé en 3D avec une Kinect dans l’autre pièce. Et lui-même est filmé par une Kinect et projeté dans l’autre pièce.

Microsoft Room to Room

Les chercheurs, qui ont appelé cette expérience du Room-to-Room, ont demandé à des binômes (7 binômes) de résoudre un puzzle ensemble, afin d’évaluer l’efficacité de la communication. Ils ont aussi demandé à ces personnes de résoudre des puzzles en face-à-face, ainsi que sur Skype.

Les résultats ont montré que les puzzles étaient résolus plus rapidement en face-à-face. En revanche, les participants ont mis plus de temps à résoudre ces problèmes via Skype, que via l’expérience Room-to-Room. Les chercheurs expliquent que ces résultats suggèrent que ce système rend certaines tâches plus faciles à réaliser ensemble.

(Source)

Lire les articles précédents :
Vers un changement du clavier Azerty
L’État souhaite un nouveau clavier AZERTY, encore plus français…

La France est la reine pour rendre les choses simples nettement plus compliquées ! Elle vient probablement de s’en rendre...

Fermer