Microsoft veut que nous utilisions la « holoportation » pour communiquer dans le futur

C’est presque de la téléportation.

Holoportation Microsoft

Avec Skype, Microsoft facilite déjà énormément la communication à distance. Mais dans le futur, le chat vidéo pourrait devenir complètement obsolètes et laisser sa place à la réalité augmentée.

Comme vous le savez certainement déjà, la firme de Redmond travaille aujourd’hui sur des lunettes holographiques appelée Hololens. D’ailleurs, depuis cette année, elle a décidé de vendre des unités aux développeurs qui sont intéressés par la production de contenu pour la plateforme. Et sinon, de son côté, la firme développe aussi de nouveaux usages pour ses Hololens.

Par exemple, Microsoft travaille déjà sur ce qu’il appelle la « holoportation ». Et cela pourrait révolutionner la télé-présence. L’idée est qu’au lieu de communiquer par chat vidéo, deux personnes communiquent par le biais d’hologrammes.

Une vidéo de démonstration (en anglais) vient d’être publiée par Microsoft sur YouTube. Shahram Izadi, research manager, explique que les hologrammes sont créés grâce à des capteurs 3D. Les données collectées par ces capteurs sont traitées et compressées, puis envoyées via le réseau vers l’autre personne, qui est également entourée de capteurs. Résultat : on peut communiquer en temps réels avec des hologrammes.

 

Mais bien entendu, cette technologie n’est pas encore disponible et les lunettes Hololens coûtent une petite fortune. Cependant, la vidéo de Microsoft montre comment la réalité augmentée pourrait révolutionner nos vies.

Après, il est à noter qu’au mois de janvier, une étude réalisée par Microsoft avait démontré que deux personnes éloignées peuvent effectuer certaines tâches ensemble avec plus d’efficacité si elles communiquent via des hologrammes et non par le biais de chats vidéo.

(Source)

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
Cellebrite pourrait déverrouiller un iPhone
Apple vs FBI : le FBI a réussi à déverouiller l’iPhone

Le FBI a annoncé hier soir avoir réussi à déverrouiller l'iPhone de San Bernardino sans l'aide d'Apple.

Fermer