Microsoft voudrait aussi installer Cortana dans votre voiture

Cortana partout, même lorsqu’on est au volant.

A l’instar de ses concurrents, Microsoft souhaite également que son écosystème soit présent dans les véhicules de demain. Et l’année dernière, la firme de Redmond avait même présenté un concept appelé « Windows in the car » qui permettrait d’avoir une interface Windows sur un écran tactile, à l’intérieur d’une voiture connectée, notamment pour voir des informations provenant d’un smartphone sous Windows Phone.

Aujourd’hui, on apprend par ailleurs que Microsoft travaille sur un prototype qui permettrait au conducteur d’utiliser Cortana lorsqu’il est au volant. Cette intégration de l’assistante virtuelle de Windows dans la voiture permettrait par exemple de la demander de réserver des tables au resto ou encore d’indiquer un itinéraire, en utilisant la commande vocale. L’information a été révélée par un haut responsable de Microsoft durant les TechDays de Taiwan.

Après, il est à noter qu’on est encore loin de la concrétisation de ce projet. Le responsable a en effet expliqué que Microsoft n’a pas encore lancé de « produits similaires » à cause de leurs coûts élevés. Mais la firme de Redmond souhaite travailler avec des partenaires taiwanais afin d’explorer les différentes possibilités.

En tout cas, si Microsoft se lance dans ce type de produit, il aura pas mal de concurrence, pour ne citer que CarPlay du côté d’Apple et Android Auto.

Ce qui est certain, c’est que Microsoft a une volonté de rendre son assistante virtuelle disponible sur le plus d’appareils possible, et pas uniquement sur les téléphones et PC sous Windows 10.

Comme vous le savez peut-être déjà, Cortana sera présente sur la Xbox One, mais aussi sur les écosystèmes Android et iOS, sous la forme d’applications. Et il est même fort possible que Cyanogen intègre Cortana sur son système d’exploitation basé sur Android.

(Source)


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Bouton dislike sur Facebook
Facebook : finalement, il y aura bien un bouton “je n’aime pas” ?

Le réseau social Facebook vient de faire une annonce pour le moins surprenante, après avoir passé des années à refuser...

Fermer