Mise à jour de Google Mobile et SEO : les impacts et les conclusions à en tirer

Le 21 avril 2015 Google a réalisé une importante mise à jour des résultats de recherche sur Mobile. Benjamin Bussière, Directeur associé Search chez WAX Interactive, agence de marketing digital, a étudié les positions sur un panel d’expressions et nous explique les changements notables que cette mise à jour a engendré.

internet mobile

Article rédigé par Benjamin Bussière, Directeur associé Search chez WAX Interactive, agence de marketing digital[1].

Pourquoi un changement aussi important de la part de Google ? Celui-ci résulte du fait que l’évolution des requêtes sur Mobile est en forte croissance et dépasse aujourd’hui le « Desktop ».

wax01

Après la recherche, l’expérience du site Mobile est de plus en plus importante pour les utilisateurs. Une récente étude de Google montre que 57% des mobinautes ne recommanderaient pas un site mal conçu pour le Mobile.

wax02

Source : The Mobile Playbook

Cette lame de fond, Google l’a bien comprise et intégrée, avec une stratégie très développée sur le Mobile (Android, Application Google Maps, etc.). Avec également une annonce en plusieurs vagues, des indications pour les webmasters via des billets du blog officiel de Google, des outils permettant de tester la comptabilité, sans compter un envoi massif d’e-mails visant à informer tant les webmasters que les utilisateurs d’Adsense.

La mise à jour du 21 avril a été un véritable raz de marée pour Internet, décrit par la presse comme l’ « Armageddon Mobile » ou le « Mobilegeddon ». Voyons les réelles conséquences que cela aura entraîné.

Périmètre de l’étude

Notre parti-pris : définir un panel d’expressions plutôt faible mais qui nous semble très représentatif. Nous avons pris les cent expressions les plus recherchées, excepté les noms de marque. Même si les marques sont très présentes dans les habitudes des internautes il nous a semblé peu pertinent d’étudier une chute potentielle sur un site de marque.

Nous avons interrogé Google (Mobile) quotidiennement du 20 avril 2015 au 26 mai 2015, ce qui nous permet d’avoir une bonne cohérence sur l’ensemble.

Résultat de l’étude

wax03

Via nos interrogations nous avons découvert pratiquement 2 500 domaines.

Pour une plus grande facilité de lecture, nous avons réalisé quelques filtres. Nous avons filtré uniquement les domaines se plaçant dans les cinq premières positions et nous avons choisi d’avoir au minimum 300 positions sur l’ensemble de la période.

D’un point de vue macro, mis à part le 21 avril 2015, nous avons noté l’augmentation des sites les plus importants en termes de position (le volume total est plus important les derniers jours).

Étudions les cas particuliers afin de voir si cette tendance est fondée. Par exemple sur l’expression « covoiturage », où nous avons le plus de changement de position :

–        Le site « idvroom.com » a pris treize positions et se place dorénavant dans les quatre premières positions ;

–        A l’inverse, « vadrouille-covoiturage.com » a perdu ses postions, nous avons donc vérifié à l’aide de l’outil de Google sa comptabilité Mobile :

wax04

Nous voyons que le site n’est pas encore « Mobile Friendly », ce qui explique clairement sa chute de position dans les résultats de Google Mobile, alors que dans la version « Desktop » le site apparait toujours sur la première page.

Nous avons trouvé un certain nombre d’autres expressions sur lesquelles les sites qui ont perdu des positions n’étaient pas « Mobile Friendly », ce qui confirme bien le changement de la part de Google.

Une exception toutefois, avec l’expression « signification des rêves » pour laquelle un site personnel non adapté pour le Mobile a progressé.

Conclusion de l’étude

A nos yeux, il n’y a pas eu de réel changement. Les gros/moyens acteurs ont adapté leurs sites à leurs utilisateurs, le changement de Google n’a donc pas eu d’effets majeurs dans les classements. Seule modification notable : le changement d’url en affichage ou en page de destination : auparavant, sur une requête Mobile comme l’expression « Lyon », nous avions http://fr.wikipedia.org/wiki/Lyon, désormais nous avons http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Lyon.

C’est essentiellement sur les anciens sites que cette mise à jour de Google Mobile a influé, tels que les pages personnelles, celles réalisées lorsque la seule technologie Mobile était le « WAP ». Ces pages restent présentes encore dans les résultats « Desktop »,

En revanche on peut se demander comment les acteurs qui n’ont pas les moyens d’adapter leurs sites à un usage Mobile vont pouvoir suivre. En effet, réaliser une migration d’un site pour le passer en « Responsive Web Design » nécessite un travail important.

Il y a fort à parier qu’entre le changement de Google et la croissance continue des usages Mobile, la fracture entre gros et petits sites va se creuser.

Ce qui pose des questions de fond, sur l’unicité des offres ou les raisons pour lesquelles la théorie de la longue traîne ne peut s’appliquer dans les modèles économiques actuels, sur l’écart entre les e-acteurs majeurs et mineurs et sur les moyens qui puissent leur permettre d’être visibles.

(image : Pixabay)


[1] A propos de WAX Interactive : WAX Interactive est une agence de marketing digital qui propose une gamme complète de services et de solutions pour accompagner les marques et les enseignes commerciales dans leur transformation digitale. Son offre unique, qui associe marketing, technologie, innovation et créativité, allie la recherche de l’efficacité et de la performance à l’expérience utilisateur, développe la notoriété et la fidélisation à la marque, et s’articule autour de trois pôles de compétence complémentaires : « Integrated Digital Marketing », « Connected Commerce » et « Data Intelligence ». WAX Interactive imagine, construit et promeut des dispositifs digitaux sur toutes les plateformes web et Mobile autour d’un enjeu simple : connecter pour convertir et fidéliser les consommateurs.

Nos dernières vidéos

Envoyer à un ami