La moitié du trafic mondial sur internet est générée par des bots

Le trafic internet est colossal et il est sans cesse en augmentation, pourtant au risque d’en décevoir plus d’un, ce ne sont pas les humains qui sont directement responsables de ce trafic. Les humains ne représentent que 48% du trafic internet, le reste étant généré par des bots informatiques.

Les français passent trop de temps à faire du surf perso au travail

Un chiffre étonnant car lorsque l’on imagine internet, on pense à des humains vissés derrière des écrans en train de surfer sur le web. Pourtant, le trafic internet est dominé par les bots depuis des années maintenant. Une étude publiée par Imperva montre par exemple qu’en 2013, la part humaine était même tombée à seulement 38%.

Les bots plus actifs que les humains sur internet

En 2016, les bots informatiques détiennent donc le monopôle du trafic internet et se divisent en deux catégories, les Bad Bots et les Good Bots. En effet, certains bots sont indispensables aux activités humaines, on peut notamment citer les bots de Google qui permettent le référencement des sites sur internet en analysant les pages web en temps réel. Ces types de bots informatiques représentent 23% du trafic internet.

Concernant les Bad Bots, qui représentent une part relativement importante (29%), ces derniers se servent d’internet pour réaliser des activités criminelles de toutes sortes (spams, attaques DDoS, piratages de comptes, vols d’informations, etc). D’après Imperva, seuls un quart des bots présents sur internet auraient un impact positif sur notre utilisation du web. Ce qui signifie que seule la moitié des good bots améliore notre quotidien, les autres sont davantage perçus comme des bots gadget ou marketing.

Pour son étude, Imperva a examiné plus de 16,7 milliards de visites sur 100 000 domaines différents sélectionnés au hasard.

Imperva : étude trafic internet en 2016

Source

Source 2


    Nos dernières vidéos

      Répondre

      Envoyer à un ami

      Lire les articles précédents :
      Le Live de YouTube est maintenant accessible aux chaînes de plus de 10 000 abonnés

      YouTube a enfin décidé de s’attaquer au direct sur mobile.

      Fermer