My Cook Diary, un réseau social pensé pour les gourmets

Reste-t-il de la place face à un Marmiton, ou un 750G ? Les concepteurs de My Cook Diary en sont persuadés.

Votre vie télévisuelle tourne autour de Top Chef, Master Chef et Un Dîner Presque Parfait ? Vous ne vivez que pour la cuisine et un portrait de Cyril Lignac trône fièrement au dessus de votre lit ? Les recettes des petits choux n’ont aucun secret pour vous ? C’est certain, vous êtes atteint de « cuisinite » aiguë, comme des millions d’autres français.

MyCookDiary : capture 1

La vérité, c’est que la cuisine se porte bien et les gens n’ont jamais été aussi attentifs à ce qui traine dans leur assiette.

Il existe un certain nombre de services spécialisés dans les recettes de cuisine. J’ai cité Marmiton et 750G dans l’introduction de cet article, mais il en existe des centaines d’autres et une banale recherche sur Google vous le confirmera.

My Cook Diary est un nouveau-venu sur le secteur et il dispose d’un certain nombre d’arguments pour séduire les internautes.

Premier point et pas des moindres, il a été pensé comme un réseau social à part entière. Une fois inscrit, nous pourrons ainsi discuter le bout de gras avec les autres utilisateurs du service, les ajouter à nos amis et même leur envoyer des messages privés si besoin est. Un truc à dire ? Pas de problème, vous n’aurez qu’à publier un nouveau statut, exactement comme le feriez sur Facebook ou Google+.

MyCookDiary : capture 2

Cette dimension sociale, on la retrouve aussi dans la publication de recettes. Si ces dernières pourront être rendues publiques, il sera aussi possible de limiter leur accès à notre liste d’amis, ou à nous-mêmes, en sélectionnant l’option adéquate. Puisqu’on en parle, sachez que le formulaire à remplir pour partager une nouvelle recette est plutôt bien conçu, avec toutes les options habituelles : liste d’ingrédients, étapes à suivre, ustensiles nécessaires, vidéos et ainsi de suite.

Recettes de cuisine oblige, My Cook Diary intègre également un moteur de recherche complet, et plusieurs filtres pour restreindre l’affichage des résultats aux entrées, aux plats, aux desserts, aux recettes végétarienne et bien plus encore. Vous n’êtes pas très expérimentés et une simple quiche représente un défi à vos yeux ? Aucun souci, vous pourrez aussi filtrer les recettes en fonction de leur difficulté.

Les fiches sont suffisamment détaillées pour nous permettre de nous y retrouver. Il est possible d’ajouter une recette à nos favoris, de l’imprimer ou même de la commenter. Les « likes » sont aussi de la partie, ce qui devrait réjouir tous ceux qui passent beaucoup (trop ?) de temps sur Facebook.

MyCookDiary : capture 3

My Cook Diary est totalement gratuit, mais ses concepteurs ont lancé une campagne participative sur Indiegogo afin de lever des fonds supplémentaires. Les sommes récoltées serviront au développement des applications mobiles, et à ajouter de nouvelles fonctions au service.

Je ne sais pas si My Cook Diary parviendra à trouver son public, mais ce service ne manque pas d’intérêt alors rien ne vous empêche d’aller y voir un tour pour voir de quoi il en retourne.


6 commentaires

  1. Ne réserver ses recettes qu’à un nombre de restreint de personnes ? Une drôle de vision de la cuisine et de la gastronomie qui se veut partage. En tous les cas c’est notre vision sur commeuncoqenpate.wordpress.com

  2. MyCookDiary est diffèrent car il y a tout un système de recettes privées et d’acceptation d’amis qui favorisent le partage à un cercle privé. On peut se créer par exemple son carnet de recettes familiales en toute intimité.

  3. Pour ma part, je me suis inscrite et je trouve très interessant de partager en cercle privé, pas de validation et surtout je n’ai pas à supporter les commentaires des autres.

    @LeCoquenPâte : il est aussi possible de partager en public

    Bref, je recommende ce site qui permet de partager comme bon me semble, merci MyCookDiary

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Le web a 25 ans, ça méritait un article #web25

25 ans après sa création, qu’est-il devenu du web ? Comment les utilisateurs perçoivent-ils cet univers ?

Fermer