Najat Vallaud-Belkacem ne veut pas de Pokémon rares à l’école

La ministre de l’éducation nationale a demandé un rendez-vous avec le développeur de Pokémon Go.

By Antoine Taveneaux (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

By Antoine Taveneaux (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Cette rentrée sera un peu spéciale puisqu’elle est marquée par le grand retour des Pokémons, grâce à Pokémon Go, le nouveau jeu pour smartphones lancé par Niantic Labs. La particularité de ce jeu est qu’il permet aux joueurs, équipés de leurs mobiles, de chasser des Pokémons dans le monde réel.

Et visiblement, la ministre de l’éducation nationale craint que le jeu en réalité augmentée ne perturbe les cours. En effet, lors d’une conférence de presse, lundi 29 août, Najat Vallaud-Belkacem a indiqué qu’elle a déjà demandé un rendez-vous avec le développeur du jeu pour parler des Pokémon rares (oui !). « J’ai demandé qu’il n’y ait pas de Pokémon rares dans les établissements scolaires », explique la ministre.

Pokémon Go permet de capturer des Pokémon en se promenant dans les rues. Mais parfois, il peut arriver que ces créatures virtuelles soient cachées dans des espaces fermés, comme les cours d’établissement. Et d’autre part, certains, les Pokémon rares, sont difficiles à attraper. De ce fait, lorsqu’ils apparaissent, ils créent parfois d’importants mouvements de foule.

L’entourage de Najat Vallaud-Belkacem a d’ailleurs précisé que « la seule vraie inquiétude porte sur les Pokémon rares et le risque d’intrusion massive dans un établissement ».

Pour vous donner une idée des mouvements de foule que peut causer l’apparition d’un Pokémon rare, voici une vidéo filmée à Bordeaux, après l’apparition d’un Léviator. On comprend assez facilement les préoccupations de la ministre.

(Source)

4 commentaires

  1. Elle n’a pas tord, s’il y a des pokemons rare dans les écoles, ils vont tous péter un plomb.. Mais pour une fois ça aurait peut être donné envie aux gosses d’aller à l’école 🙂

  2. Encore une fausse mesure. Le problème ce sont les smartphones à l’école. Les élèves qui filment en cours. Ceux qui envoient des sms sous la tables ou regardent leur facebook… Il faudrait un brouilleur de fréquence téléphone portable dans les batiments scolaires qu’on ne désactiverait que pendant les pauses ou manuellement en cas de nécessité. Dans ce cas, plus de problèmes avec les smartphones et plus de problèmes non plus avec Pokémon. Après si les cours sont barbants…

    Eric M.

    • Les élèves n’ont pas attendu les smartphones pour faire autres choses en cours quand ils n’étaient pas intéressés. Parler par exemple. Proposez-vous de leur coudre la bouche pendant la classe ?

Répondre

Lire les articles précédents :
Kim dotcom extradition possible ?
Kim Dotcom souhaite que son procès soit retransmis sur YouTube, dans l’affaire Megaupload

Kim Dotcom, le fondateur du site Megaupload.com dont l’empire s’est effondré en 2012, lorsque les autorités américaines ont fait fermer...

Fermer