Nancy veut acheter les images de la vidéo interdite par drone

La ville de Nancy s’apprête a acheter quelques images de la vidéo par drone.

nancy drone Nancy veut acheter les images de la vidéo interdite par drone

Le jeune vidéaste de 18 ans accusé de « mise en danger de la vie d’autrui » pour avoir réalisé sans autorisation et publié sur les réseaux sociaux un clip tourné avec un drone montrant la ville de Nancy, a été contacté par la mairie de la ville, intéressée par quelques séquences de la vidéo.

Pour le maire de Nancy André Rossinot, qui a rencontré Nans Thomas dimanche matin, cette vidéo est finalement une aubaine, avec ses images qui « font le tour du monde, offrant à la ville la plus belle des campagnes de pub, une campagne à zéro euro ».

6 commentaires

  1. En effet cela lui aurait couté plus cher… Et puis la ville de Nancy se serait retrouvée devant les tribunaux. pas bon du tout surtout en période électorale.

    C’est donc une très bonne affaire : peine de prison éventuelle pour le jeune et campagne de com presque gratuite pour la ville et son maire. Et bien sûr cela rend plus difficile la tâche des juges qui n’avaient pas besoin de cela en plus.

  2. Si la ville avait voulu tourner ces images, elle aurait fait appel à une entreprise dont c’est le métier (travail aérien). Cette entreprise aurait pu exploiter un drone avec caméra, à condition de se conformer aux réglementations de la DGAC, et donc de mettre en oeuvre une machine pourvue d’un certificat de navigabilité, c’est-à-dire équipée des dispositifs de secours tels que parachute. Les opérateurs de la machine auraient dû exhiber un certificat d’aptitude, et mettre en oeuvre les procédures de sécurité relatives au vol au-dessus de gens (délimiter un périmètre de sécurité) etc… Enfin cette entreprise aurait vraisemblablement demandé une autorisation préfectorale. Donc bien sûr tout ceci aurait coûté…

  3. C’est dommage mais si le jeune homme n’écope pas d’une amande sévère tous le monde va se dire qu’il peux voler n’importe où, n’importe quand sans risquer grand chose. Et le pire c’est qu’ils auront raison car il y aura eu un précédent…
    Maintenant si la ville de Nancy arrive à acheter des images prises illégalement c’est encore plus n’importe quoi.
    Même avec un dispositif de sécurité tel qu’un parachute il est strictement interdit a quiconque de survoler un groupement de personnes ou d’animaux.

  4. La video constituant le delit de « mise en danger de la vie d’autrui » est en fait composée de plans tournés lors de la nocturne étudiante avec des survols au raz des gens lors d’un concert et des prises de risques extremes, videos retirées suite a nos revelation sur les reseaux sociaux dans les 2 heures qui ont suivi, comme quoi le principal interessé a l’esprit tranquille. De plus, il etait bien au courant de la legislation avec des contacts repetés avec la dgac ( vour son compte twitter).
    Sa victimisation est un scandale pour ceux qui sont en regle.

  5. Peio Hendaiar on

    l’espace aérien est réglementé, les drones pour amateurs peuvent voler dans les espaces réservés à l’aéromodélisme (espaces visibles sur les cartes d’aérodromes).

Lire les articles précédents :
Afficher son écran Android sur sa télévision ? C’est bientôt possible avec le Chromecast ! [Vidéo]
Afficher son écran Android sur sa télévision ? C’est bientôt possible avec le Chromecast ! [Vidéo]

Un développeur a décidé d'utiliser les outils fournis par Google pour diffuser l'écran de son smartphone Android sur son téléviseur...

Fermer