Ne vous déshabillez plus devant votre webcam, surtout si vous utilisez Yahoo

Devant une webcam, essayez de sourire et restez décents. Des espions britanniques pourraient intercepter des flux d’images de votre compte Yahoo.

Nue Pixabay

Nouvelle révélation de The Guardian, qui seraient basés sur des documents fournis par le lanceur d’alertes Edward Snowden. Inquiétante, voir choquantes, puisqu’il est question des images sur webcam, interceptées via un programme qui se nommerait Optic Nerve.

Un espionnage massif sur Yahoo ?

Un petit coup dur pour Yahoo. Certains de ses utilisateurs seraient donc victimes d’un espionnage de la GCHQ, le service de renseignements britannique qui collabore étroitement avec la NSA. Dans les documents dont parle The Gardian, on affirme que Yahoo aurait été visé car « Yahoo webcam est connu pour être utilisé par des cibles de la GCHQ ».

Il semblerait que l’objectif du programme soit de collecter des images massivement pour retrouver des cibles, grâce des outils de reconnaissance faciale. Un Wiki interne de l’agence aurait également révélé que le programme a fait ses débuts en tant que prototype en 2008 et était encore actif en 2012. Le programme n’enregistre pas toute la discussion mais prélève des échantillons d’images toutes les 5 minutes (partiellement pour ne pas saturer les serveurs).

On dit bien massif

Ces révélations suggèrent également que cette collecte ne s’effectue pas de manière très ciblée. Dans le document, les utilisateurs dont les flux ont été interceptés seraient définis comme « unselected ». D’après The Gardian, il s’agit d’un jargon du métier qui évoque une collecte massive, plutôt que ciblée. On cite même un chiffre. En 2008, pendant une période de 6 mois, l’agence britannique aurait collecté des images provenant de 1.8 millions de comptes Yahoo. Bien évidemment, nous doutons du fait que ces 1.8 millions de personnes étaient toutes des terroristes.

Une quantité massive d’images indécentes (la partie intéressante)

Sur les documents qu’évoque The Guardian, on pourrait lire ceci quelque part : « Malheureusement …il semblerait qu’un nombre surprenant de gens utilisent des conversations webcam pour montrer des parties intimes de leur corps à l’autre personne. En outre, le fait que le logiciel Yahoo permet à plus d’une personne de regarder le flux de la webcam sans nécessairement envoyer un flux réciproque signifie qu’il semble parfois être utilisé pour diffuser de la pornographie ».

En chiffre, cela donnerait ceci : selon The Gardian, un document estime qu’entre 3 % et 11 % des images webcam récoltés par la GCHQ chez Yahoo contenaient de la « nudité indésirable ». Des données d’analyses que personne n’a pu obtenir auparavant.

Par ailleurs, afin d’exclure certaines de ces images, un détecteur de pornographie existe. Mais celui-ci aurait été jugé « naïf ». Selon The Gardian, les documents laissent croire que la GCHQ n’a pas fait de « tentatives spécifiques » pour prévenir la collecte de ces images. En revanche, les images sur lesquelles des visages (ce qui intéresse vraiment) ne sont pas détectés seraient exclues.

La réaction de Yahoo

Devant ces révélations, un porte-parole de Yahoo a réagi en affirmant que la société américaine n’était pas au courant et ne devrait pas fermer les yeux face à ce qui est signalé. Il ajoute également que si ce qui a été révélé est vérifié, il s’agira « d’un tout nouveau niveau de violation de la vie privée de nos utilisateurs qui est complètement inacceptable ».

(Source)


9 commentaires

  1. Aude Wessel on

    Nudité ou pas, c’est assez étrange ce besoin de toujours montrer à tout le monde ce que l’on fait, ce que l’on est en train de manger (observez les gens dans les restaurants – c’était bon ton repas? – je ne sais pas, je n’ai pas encore regardé la photo), d’écouter etc.

    Bon, vous allez me répondre qu’ici, je suis en train d’écrire ce que je suis en train de penser…

  2. « Franchement…se mettre à poil devant une webcam faut être tordu. »

    ouais, sauf qu’on s’en fout de ce que font ces gens, c’est pas le sujet. mais ne retenir que ca de cette info, ou si c’est ce qui choque le plus, ca, c’est, en effet, vraiment choquant.

  3. @nesta : si tu avais lu correctement l’article tu aurais vu que c’est justement le sujet, à savoir que suite à un espionnage (chose malheureusement devenue banale même s’il elle n’en reste pas moins inacceptable) il apparaît qu’un nombre impressionnant de personnes se foutent à poil devant une webcam.

    D’ailleurs il suffit de prendre le titre de l’article « Ne vous déshabillez plus devant votre webcam.. » puis un des paragraphes intitulé « Une quantité massive d’images indécentes (la partie intéressante) » puis « selon The Gardian, un document estime qu’entre 3 % et 11 % des images webcam récoltés par la GCHQ chez Yahoo contenaient de la « nudité indésirable » » et tout un tas d’autres phrases du même type.

    Enfin bref c’est bel et bien le sujet de cet article et je commente donc en rapport avec le sujet.

  4. Setra

    Le sujet est double. D’un côté, il y a cette violation de l’intimité des gens (sous réserve que l’information de The Gardian soit vraie). De l’autre, il y a cette information d’analytic que nous ne trouverions nulle part. Le titre a été en partie choisi pour vous interpeller.

  5. @dodutils : Prétendre qu’on est tordu parce qu’on se met à poil démontre une intolérance d’un autre siècle, les gens font ce qu’ils veulent tant qu’ils ne nuisent pas à autrui. Comme disait Boris Vian, il y a deux façons d’enc.ler une mouche : avec ou sans son consentement. Et toi, ce sera comment ?

  6. @hbb : prétendre que je suis intolérant sur ce sujet est une erreur, les gens font bien sûr ce qu’ils veulent derrière leurs caméras (on a encore cette liberté), et je ne dis pas « cela devrait être interdit » ou « c’est intolérable », simplement que je trouve ça tordu.

    Mais peut-être que tu peux expliquer ce qui pousse les gens à faire ça, franchement je suis curieux.

  7. Bin ca me fait rire vos commentaire sur la nudite de la personne mais personne est choque qd on nous espionne mdrrrrrrrrrrrrrrr les gens sont vraiment cramés du bulbe ^^

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Mobile World Congress 2014 : ce que j’en ai retenu

Nouveaux smartphones, montres et bracelets connectés, capteurs, phablettes et... hélicoptère. Ce qu'il fallait retenir du Mobile World Congress 2014.

Fermer