Neknomination et réseaux sociaux : l’ANPAA dépose une plainte contre X

L’ANPA ou Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie vient de déposer une plainte contre X pour dénoncer les Necknomination sur les réseaux sociaux.

Verre Pixabay

L’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie a annoncé qu’elle a déposé une plainte contre X auprès du Procureur de Paris. Dans sa ligne de mire, le phénomène « Necknomination ». Bien  que la plainte soit dirigée contre X, l’objectif est clair : faire cesser la diffusion de ces Necknomination. Un « constat d’huissier à l’appui de la plainte a été réalisé sur des sites relayant ces vidéos ».

Necknomination : qu’est-ce-que c’est ?

Il s’agit d’un jeu à boire qui se pratique sur les réseaux sociaux. Le participant se filme en train de boire (souvent une boisson alcoolisée, en grande quantité et cul-sec). Puis, la vidéo est publiée sur les Facebook, Twitter ou YouTube. Le participant désigne des contacts qui doivent à leurs tours boire, se filmer et publier. Le principe de désignation a largement contribué à la viralité du phénomène qui aurait fait ses premiers pas sur Twitter en 2011. Par ailleurs, de nombreux participants tendent à repousser leurs limites étant donné que ce genre de défi peut être un moyen de s’affirmer dans un groupe. Le plus inquiétant, c’est que de nombreux mineurs seraient impliqués dans ces vidéos de Necknomination. En Europe, ce jeu aurait déjà fait 5 victimes. Récemment, en Irlande, un étudiant en informatique de 19 ans s’est noyé alors qu’il faisait un neknomination au bord d’un fleuve.

« Mise en danger de la vie d’autrui » et « provocation directe d’un mineur à la consommation… »

Dans son communiqué, l’ANPAA a cité deux infractions qui pourraient être commises dans le cadre de ce jeu. Ils évoquent « la provocation directe d’un mineur à la consommation habituelle et excessive de boissons alcooliques » ainsi que « la mise en danger de la vie d’autrui ». Mais qui sera tenu responsable ? Les sites sur lesquels les vidéos de Necknomination sont publiées ou bien les personnes qui publient et désignent leurs contacts sur les réseaux sociaux ? Même l’ANPAA ne peut répondre à cette question, d’où la raison de la plainte contre X. « Nous avons déposé une plainte contre X car il n’est pas de notre ressort d’établir des responsabilités », a indiqué le Dr Alain Rigaud, qui est le président de l’association, au Figaro.

(Source)


Un commentaire

Send this to friend

Lire les articles précédents :
[Innorobo 2014] Dexterite Surgical, la précision au bout des doigts (mécaniques)

Dexterite Surgical est une entreprise française produisant des bras robotiques qui permettent de faciliter les opérations chirurgicales dans des espaces...

Fermer